Anthropologie prospective

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'anthropologie prospective se définit dès ses origines comme une science de « l'homme à venir »[1]. L'expression répond jusqu'à ce jour, au besoin d'éclairer la civilisation occidentale sur ses principaux enjeux contemporains[2]. Elle fut reprise en 2001 par un Laboratoire d’anthropologie prospective impliqué dans le destin des sociétés[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'expression écrite « anthropologie prospective » semble être apparue pour la première fois en 1888 dans un cours de George Vacher de Lapouge selon ces termes : « À ce moment l'école du Museum, l'école de l'anthropologie prospective, en gros et d'intuition faisait de sérieux progrès »[4]. Mais en tant que concept, l'expression écrite « anthropologie prospective » fut initialement créé en 1955 par le philosophe français Gaston Berger qui fut également fondateur d'un Centre international de prospective qui vit le jour en 1957[5]. Les initiatives de Gaston Berger et la conscientisation qu'elles opéraient au sein de la société participeront au rassemblement de personnalités fortes dans une sorte de mouvement appelé Club de Rome débutant dans le courant de l'année 1968 et dont le premier rapport intitulé « Les Limites à la croissance » fut publié en 1972[6]. En suivant le mouvement, plusieurs publications se succédèrent, tel les actes d'un colloque de l'Université de Rouen en 1974 intitulés : Psychanalyse et anthropologie prospective comprenant un appendice dans laquelle la création d'un « Institut d'anthropologie prospective » fut envisagé[7].

À l'exception d'un ouvrage de la collection « Nouvelles études anthropologiques » intitulé Quelle mort pour demain[8], le projet d'une anthropologie prospective disparut et le terme prospective fut quelque peu oublié des philosophes pour être récupéré dans la sphère du marketing[9]. Il réapparaîtra cependant en début du XXIe siècle, dans le contexte d'apparition d'une nouvelle ère intitulée anthropocène.

En 2001, l'expression sera mobilisée lors de la création d'un Laboratoire d'anthropologie prospective au sein de l'Université catholique de Louvain qui sera à l'origine de deux collections d'ouvrages publiée chez Academia L'Harmattan intitulée : « Anthropologie prospective »[10] et « Investigation d'anthropologie prospective »[11].

En 2015, l'expression anthropologie prospective et la pensée de Gaston Berger sera remise à l'ordre du jour lors d'une journée d'étude organisée dans le cadre de l’école doctorale Paris 4, section Philosophie qui sera intitulée : « L’anthropologie prospective selon Gaston Berger : une philosophie de l’anticipation pour le XXIe siècle ? »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Berger (Gaston), 1956 (1955), « L'homme et ses problèmes dans le monde de demain. Essai d'anthropologie prospective », Les Études philosophiques, XI, 1, pp. 150-151.
  2. a et b « L’anthropologie prospective selon Gaston Berger : une philosophie de (...) - Institut des sciences de la communication », sur www.iscc.cnrs.fr (consulté le 16 mars 2019)
  3. René Rezsöhazy, Profession: savanturier. L'aventure au coin de la science., Presses Universitaires, (ISBN 9782875584847, OCLC 985653286, lire en ligne)
  4. Georges (1854-1936) Auteur du texte Vacher de Lapouge, Les sélections sociales : cours libre de science politique professé à l'Université de Montpellier, 1888-1889 ([Reprod. en fac-sim.]) / par G. Vacher de Lapouge, (lire en ligne), p. 29
  5. Gaston Berger, Jacques de Bourbon Busset, Pierre Massé et Philippe Durance, De la prospective: textes fondamentaux de la prospective française, 1955-1966, L'Harmattan, (ISBN 9782296041806, OCLC 470622785, lire en ligne)
  6. Gaston Berger, Jacques de Bourbon Busset et Pierre Massé, De la prospective: textes fondamentaux de la prospective française, 1955-1966, Harmattan, (ISBN 9782296041806, lire en ligne)
  7. Psychanalyse et anthropologie prospective actes, Presses universitaires de France, (OCLC 758022176, lire en ligne)
  8. Annick Barrau, Quelle mort pour demain? : essai d'anthropologie prospective, L'Harmattan, , 190 p. (ISBN 978-2-7384-1245-4, présentation en ligne)
  9. Jean-François Simonin, Généalogie de la prospective : L’anthropologie prospective de Gaston Berger : une philosophie pour le XXIe siècle ?, Paris 4, (lire en ligne)
  10. « Collection "Anthropologie prospective" | UCLouvain », sur uclouvain.be (consulté le 16 mars 2019)
  11. « Collection "Investigation d'anthropologie prospective" | UCLouvain », sur uclouvain.be (consulté le 16 mars 2019)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]