Antarès (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antarès (homonymie).

Antarès
Série de la série Les Mondes d'Aldébaran
Auteur Leo
Scénario Leo
Dessin Leo
Couleurs Leo
Genre(s) science-fiction

Thèmes Les Mondes d'Aldébaran

Éditeur Dargaud
Première publication 2007 - 2015
Nb. d’albums 6
Albums de la série Les Mondes d'Aldébaran

Antarès est une série de bande dessinée créée par le dessinateur et scénariste Léo.

Résumé général[modifier | modifier le code]

Antarès, cinquième planète de l'étoile GJ 1211 (tirant son nom du fait que, depuis la Terre, GJ 1211 se trouve devant l'étoile de la constellation du Scorpion Antarès), serait un nouveau havre potentiellement habitable par l'homme et qui possède du scandium, un métal très recherché, en quantité industrielle. Afin de l'exploiter, Forward Enterprises, une société basé à New York, a dépêché une mission de reconnaissance à sa surface mais rapidement des phénomènes étranges se manifestent : des animaux, puis une des éclaireuses de la mission, se volatilise après s'être pétrifiée et avoir été entourée d'une auréole lumineuse. Le phénomène semblerait se déclencher après la piqure d'un mini-hélicoptère de la taille d'un moustique, qui a lui aussi la capacité de se volatiliser. La légitimité de la colonisation est remise en question, mais les directeurs de Forward Enterprises décident d'en faire fi. Ils décident par ailleurs de faire appel à Kim, de passage sur Terre et qui est devenue très connue, pour améliorer leur image de marque et convaincre leurs actionnaires.

Après l'épisode de Bételgeuse, Kim n'est plus du tout motivée pour repartir en éclaireur sur une nouvelle planète. Pourtant, Forward Enterprises dispose d'un argument de poids : si elle accepte, ils peuvent gracier au nom d'une « mission dangereuse utile pour l'humanité », Marc et Alexa et Monsieur Pad qui purgent une peine pour avoir volé à son secours sur Bételgeuse dans un astronef volé (à la fin du cycle précédent). Dans le même temps, Kim apprend qu'elle est enceinte de Sven, l'extraterrestre qu'elle a rencontré sur Bételgeuse.

Remplie d'appréhension, Kim décide d'accoucher à l'abri des regards indiscrets sur Bételgeuse. La petite fille de Kim, prénommée Lynn, révèle peu après sa naissance des étranges capacités de mutations héritées de son père : elle possède un physique de petite fille humaine, mais elle entre périodiquement dans des phases où elle se rapproche des animaux aquatiques avec des yeux fendillés par des pupilles verticales, des fentes branchiales et des nageoires. Quoiqu'elle se sente obligée de l'emmener avec elle sur Antarès pour parfaire son éducation, Kim essaie de la cacher au mieux pendant le voyage et de lui faire porter des lentilles pour la faire passer pour une petite fille normale. Elle ne peut pas empêcher la rumeur de circuler et finalement la vérité d'éclater à bord du vaisseau, ce qui occasionne beaucoup de tensions. Par ailleurs, et alors que Maï Lan est victime d'une tentative de viol, Kim, Alexa, et Monsieur Pad se rendent vite compte que les hauts responsables de Forward Enterprises sont tous membres d'un courant religieux sectaire et sexiste.

Ayant atterri sur Antarès, le groupe est confronté à des dissensions et les responsables ne veulent pas écouter les conseils avisés de Monsieur Pad sur les risques liés à la faune locale, ce qui cause beaucoup de dégâts matériels; les problèmes se multiplient et Kim se voit contrainte de porter secours à une seconde navette-cargo écrasée plus loin, qui comptait sa fille Lynn au nombre des passagers. Juste avant d'atterrir sur les lieux du crash de la navette, leur petit avion est lui-même rendu inutilisable quand un grand oiseau lui donne un coup de corne. Sains et saufs, ils rentrent en contact avec les passagers de la navette, y compris des passagers clandestins qui s'y était glissés, et montent dans un véhicule passe-partout très solide pour rejoindre le camp de base, situé à 7 000 km.
C'est alors qu'une série d'aventures va ralentir le petit groupe. Après la mort de 3 passagers, Kim devient de plus en plus perplexe. Sa fille Lynn va même finir par disparaître, victime d'une piqûre d'un mini-hélicoptère entraînant la disparition du corps. Ce phénomène reste inexpliqué, mais juste après le drame, la petite assemblée remarque un étrange signe dans le ciel en direction de GJ 1211-4 (dite Antarès-4), planète voisine. Kim va donc décider de s'y rendre pour élucider ce mystère.

Épisode 1[modifier | modifier le code]

Épisode 1 est le premier tome du cycle Antarès de la série de bande dessinée Les Mondes d'Aldébaran de Leo.

L'épisode est nommé Le voyage inévitable sur certains sites web de vente, mais le site officiel n'en fait pas mention, et la couverture de l'album affiche prosaïquement « Épisode 1 », contrairement aux autres albums de la série, qui avaient tous un nom.

Comme pour le premier tome du cycle Bételgeuse, La Planète, la BD est divisée en sections, et Léo alterne entre l'introduction de nouveaux personnages, propre au cycle, et l'évolution des personnages clefs de la série, en l'occurrence Kim Keller, Alexa Komarova et Marc Sorensen.

Épisode 2[modifier | modifier le code]

Épisode 2 est le second tome du cycle Antarès. L'album est paru le 20 février 2009 en France. Il se divise en deux parties : la première a pour décor l'astronef Robert Goddard en route pour la planète surnommée Antarès-5, la deuxième se déroule sur la planète juste après l'atterrissage.

Autres épisodes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]