Anne McClintock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne McClintock
Description de l'image Anne McClintock.jpg.
Naissance (64 ans)
Harare Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe
Activité principale
Auteur

Œuvres principales

- Dangerous liaisons : gender, nation, and postcolonial perspectives
- Double crossings : madness, sexuality, and imperialism : the 2000 Garnett Sedgewick memorial lecture
- Imperial leather : race, gender, and sexuality in the colonial contest

Anne McClintock est une écrivain, une militante féministe et une intellectuelle, originaire du Zimbabwe, qui a publié de nombreux ouvrages sur les questions de la sexualité, la race, l'impérialisme et le nationalisme, mais aussi la culture populaire et visuelle, la photographie, la publicité et la théorie culturelle. Son travail, transnational et interdisciplinaire explore les relations de genre, de race et de pouvoir de classe au sein de la modernité impériale, s'étendant de l'Angleterre victorienne et contemporaine à l'Afrique du Sud contemporaine, l'Irlande et les États-Unis. Professeur d'anglais, en Women's studies et études de genre à l'université du Wisconsin à Madison[1], elle a également enseigné à l'université Columbia et à l'université de New York.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne McClintock, Le postcolonialisme et l’ange du progrès, La Découverte, , 542 p. (ISBN 9782707156891, lire en ligne), p. 96 - 104
  • (en) Anne McClintock, Race, classe, genre et sexualité : entre puissance d’agir et ambivalence coloniale, Association Multitudes, , 230 p. (DOI 10.3917/mult.026.0109, lire en ligne)
  • (sv) Anne McClintock, « Den kvinnliga fetischismens återkomst och fiktionen om fallos », Divan,‎ , p. 16-37 (ISSN 1101-1408)[2].
  • (en) Anne McClintock, Imperial leather : race, gender, and sexuality in the colonial contest, New York, Routledge, , 449 p. (ISBN 0415908892)[3].
  • (en) Anne McClintock, Dangerous liaisons : gender, nation, and postcolonial perspectives, Minneapolis, University of Minnesota Press, , 0816626480 p. (ISBN 0816626480)[4].
  • (en) Anne McClintock, Double crossings : madness, sexuality, and imperialism : the 2000 Garnett Sedgewick memorial lecture, Vancouver, Ronsdale Press, , 31 p. (ISBN 092187085X)[5].
  • (en) Anne McClintock, Sex workers and sex work, Durham, Duke University Press, , 252 p. (OCLC 32805399)[6].
  • (en) Anne McClintock, Gail Godwin : liberation of the Southern belle, University of North Carolina at Chapel Hill, , 48 p. (OCLC 20129198)[7].
  • (en) Anne McClintock, Double jeopardy : race and gender in Victorian and South African culture, Columbia University, , 337 p. (OCLC 22948304)[8].
  • (en) Anne McClintock, Psychoanalysis, race and female fetishism (OCLC 862157285)[9].
au sujet d'Anne McClintock
  • (en) Jerry L Mashaw et Anne U MacClintock, Seasoned by salt : a voyage in search of the Caribbean, New York, Dobbs Ferry, , 276 p. (ISBN 1574091557)[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Anne McClintock », sur le site de l'université du Wisconsin (lien archivé) (consulté le 17 décembre 2016).
  2. (en) « Den kvinnliga fetischismens återkomst och fiktionen om fallos », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  3. (en) « Imperial leather : race, gender, and sexuality in the colonial contest », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  4. (en) « Dangerous liaisons : gender, nation, and postcolonial perspectives », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  5. (en) « Double crossings : madness, sexuality, and imperialism : the 2000 Garnett Sedgewick memorial lecture », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  6. (en) « Sex workers and sex work », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  7. (en) « Gail Godwin : liberation of the Southern belle », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  8. (en) « Double jeopardy : race and gender in Victorian and South African culture », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  9. (en) « Psychoanalysis, race and female fetishism », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).
  10. (en) « Seasoned by salt : a voyage in search of the Caribbean », sur WORLDCATID (consulté le 17 décembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]