Anne-Marie Fijal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anne-Marie Fijal

Naissance (76 ans)
Paris
Activité principale Compositrice, pianiste
Style
Formation Conservatoire de Paris
Distinctions honorifiques chevalier de l'Ordre national du Mérite
Site internet http://www.annemariefijal.com/

Anne-Marie Fijal est une pianiste et compositrice française née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Fijal naît le à Paris, au sein d'une famille mélomane[1].

Elle étudie au Conservatoire de Paris[2], où ses professeurs sont Jean Hubeau, Marcel Beaufils, Joseph Calvet et Suzanne Roche[1], et obtient en 1965 un premier prix de piano ainsi que de musique de chambre de l'établissement[1].

Comme pianiste, elle participe au festival d'Avignon en 1969 et aux créations d'Orden et Garibaldi de Girolamo Arrigo en 1972 au Festival d'automne à Paris[3].

Anne-Marie Fijal commence alors à composer pour la scène, et pour la danse notamment, encouragée par Carolyn Carlson et Henry Smith. Naissent ainsi les musiques de L'Or des fous en 1975 et de Minerai, pour deux pianos et électroacoustique[3].

Elle devient ensuite une compositrice de musique de film recherchée, travaillant avec les réalisateurs Jeanne Labrune, Didier Martiny, Manuel Poirier, Jacques Deschamps et Olivier Guiton[3].

En 1988/1989, elle est lauréate du prix de la Critique dramatique et musicale pour Ivanov de Tchekhov, dans la mise en scène de Pierre Romans au théâtre des Amandiers de Nanterre[4].

Anne-Marie Fijal est chevalier de l'Ordre national du Mérite[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Outre ses compositions pour l'écran ou le théâtre, figurent notamment, parmi ses partitions pour le concert[5] :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierrette Germain, « Anne-Marie Fijal », dans Association Femmes et Musique, Compositrices françaises au XXe siècle, vol. II, Sampzon, Delatour, (ISBN 978-2-7521-0240-9, présentation en ligne), p. 71-74.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Germain 2014, p. 71.
  2. Joëlle Guimier, « Anne-Marie FIJAL », sur Dictionnaire universel des créatrices (consulté le )
  3. a b et c Germain 2014, p. 72.
  4. « Les précédents palmarès | Association de la Critique de théâtre, musique et danse », sur associationcritiquetmd.com (consulté le )
  5. Germain 2014, p. 73.

Liens externes[modifier | modifier le code]