Ani couni chaouani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ani couni chaouani (en arapaho : Ani’qu ne’chawu’nani’) est une prière traditionnelle amérindienne.

Description[modifier | modifier le code]

Bien que la plupart des Amérindiens s'approprient la prière, on croyait que celle-ci venait de la nation iroquoise[1]. Mais, un recherchiste de Radio-Canada a annoncé en 2017 que la chanson venait du centre des Etats-Unis[2], c'est-à-dire des Arapahos.

Cette prière chantée est parfois considérée comme une berceuse. Elle était chantée sur une tonalité plaintive, parfois avec des larmes sur les joues des danseurs, pensant à leur condition de dépendance[1]. Cette prière amérindienne est comparable au Notre Père.

Paroles[modifier | modifier le code]

Original Phonétique Traduction[1]

Ani’qu ne’chawu’nani’,
Ani’qu ne’chawu’nani’;

Awa’wa biqāna’kaye’na,
Awa’wa biqāna’kaye’na;

Iyahu’h ni’bithi’ti,
Iyahu’h ni’bithi’ti.

Ani couni chaounani,
Ani couni chaounani;

Awawa bikana caïna,
Awawa bikana caïna;

éiaouni bissinni,
éiaouni bissinni.

Père, aie pitié de moi,
Père, aie pitié de moi ;

Car je meurs de soif,
Car je meurs de soif ;

Tout a disparu - je n'ai rien à manger,
Tout a disparu - je n'ai rien à manger.

Musique[modifier | modifier le code]

Dans Fourteenth annual report of the Bureau of ethnology to the secretary of the Smithsonian institution (1896), la musique est retranscrite comme suit[1] :


\new Staff \with {
  midiInstrument = "flute"
} 
{
\relative c' {
    \tempo "Moderato"
    \key d \minor
    \time 7/4
    f8[( g8]) a4 a8[ g8] f4 a8.[( f16]) f8[( d8]) d4
    f8[( g8]) a4 a8[ g8] f4 a8.[( f16]) f8[( d8]) d4
%
    \newSpacingSection
    \time 4/4
    g4 g4 g4 a8.[ f16]
    d4 f8[( d8]) d4 d4
    g4 g4 g4 a8.[ f16]
    d4 f8[( d8]) d4 d4
%
    \newSpacingSection
    \time 3/4
    d8[ e8]
    f8[( d8]) f4 g4
    f8[( d8]) d4 d8[ e8]
    f8[( d8]) f4 g4
    f8[( d8]) d4
    \bar "|."
 }
}

\addlyrics {
  \lyricmode {
A -- ni’ -- qu ne’ -- cha -- wu’ -- na -- ni’,
A -- ni’ -- qu ne’ -- cha -- wu’ -- na -- ni’;
A -- wa’ -- wa bi -- qā -- na’ -- ka -- ye’ -- na,
A -- wa’ -- wa bi -- qā -- na’ -- ka -- ye’ -- na;

I -- ya -- hu’h ni’ -- bi -- thi’ -- ti,
I -- ya -- hu’h ni’ -- bi -- thi’ -- ti.
  }
}

\midi {
  \context {
    \Score
    tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 90 4)
  }
}

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Powel 1896
  2. (en-CA) « The story behind "Ani Kuni" », (consulté le 2 avril 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. W. Powel, Fourteenth annual report of the Bureau of ethnology to the secretary of the Smithsonian institution, t. 2, Washington, Government printing office, (lire en ligne), p. 977

Articles connexes[modifier | modifier le code]