Andreas Latzko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andreas Latzko

Andreas Latzko (en hongrois : Latzkó Andor) est un écrivain austro-hongrois né à Budapest le 1er septembre 1876 et mort le à Amsterdam.

Andreas Latzko est un écrivain pacifiste dont le livre de témoignages Hommes en guerre (Menschen im Krieg, 1917) a eu une grande importance pour les milieux pacifistes français actifs pendant la première guerre mondiale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans im Glück, pièce en trois actes
  • Der Roman der Herrn Cordé, Roman
  • Apostel, Komödie in drei Akten
  • Hommes en guerre (Menschen im Krieg, Rascher-Verlag Zürich 1917), traduit de l’allemand par Martina Wachendorff et Henri-Frédéric Blanc, introduction de Romain Rolland, avant-propos d'Henri Barbusse, postface de Marcel Martinet, éditions Agone, 2003 (Les Hommes en guerre, trad. par Magdeleine Marx, Ernest Flammarion ed., s.d.)
  • Friedensgericht, Rascher-Verlag Zürich 1918
  • Der wilde Mann, Rascher-Verlag Zürich 1918
  • Frauen im Krieg, Rascher-Verlag Zürich 1918
Le Dernier Homme
  • Le Dernier Homme (Der letzte Mann, Dreiländerverlag München 1919), traduction libre de René Arcos et David Roget, gravures de Frans Masereel, présentation de Stefan Zweig, éditions du Sablier, Genève, 1920.
  • La Marche royale, traduit de l'allemand par Nathalie Eberhardt ; bois gravés de Robert Antral. Strasbourg, La dernière goutte, 2017 (La Marche royale, trad. par Alzir Hella et Olivier Bournac ; bois gravés d'Antral. Paris, J. Snell et Cie, 1926)
  • Sieben Tage, 1931
  • Lafayette, 1935

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]