André et Jean Polak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polak.
André et Jean Polak
Image illustrative de l'article André et Jean Polak
World Trade Center I et II (Bruxelles).
Présentation
Décès
Hoeilaart et Uccle, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Mouvement Architecture fonctionnaliste en Belgique
Activités Architecte

André (né à Montreux le 19 janvier 1914 et mort à Hoeilaart le 2 avril 1988) et Jean Polak (né à Montreux le 13 juin 1920 et mort à Uccle le 16 février 2012) prennent la relève de leur père, l'architecte suisse Michel Polak et travaillent pour la promotion immobilière après la Seconde Guerre mondiale. Ils participent activement à la transformation de Bruxelles. À défaut d'être de qualité, leur production d'immeubles de bureaux et d'entreprises, de magasins et d'immeubles à appartements, est impressionnante.

Jean Polak est un des survivants du crash du Douglas DC-4 immatriculé OO-CBG de la SABENA à Gander (Newfoundland, Canada) le 18 septembre 1946, en route de Bruxelles vers New York.

Réalisations[modifier | modifier le code]

À l'occasion de l'Exposition universelle de 1958, ils ont également exécuté les plans et conduit la construction sur le plateau du Heysel du célèbre Atomium de Bruxelles né d'une conception de l'ingénieur André Waterkeyn, beau frère d'André Polak et chargé des relations publiques de l'association de métallurgistes Fabrimetal.