André Waterkeyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Waterkeyn
Andre WATERKEYN.jpg

L'Ingénieur André Waterkeyn devant une maquette de l'Atomium (vers 1962).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Œuvres réputées

André Waterkeyn est un ingénieur belge né le à Wimbledon, en Grande-Bretagne, et mort à Bruxelles, en Belgique le . Il a notamment conçu le célèbre bâtiment de l'Atomium à Bruxelles pour l'Exposition universelle de 1958.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Waterkeyn est un ingénieur réputé pour avoir construit l’Atomium de Bruxelles mais il est aussi un joueur de hockey confirmé ; il a participé aux jeux olympiques de Londres en 1948 où il finit à la cinquième place. Il siégea au conseil d’administration de l’Atomium mais son fils lui succéda lors de ses 85 ans. Il meurt le 4 octobre 2005 sans avoir vu la fin de la rénovation de l’Atomium.

L'ingénieur[modifier | modifier le code]

André Waterkeyn est un ingénieur civil de l'université catholique de Louvain diplômé en 1942[1]. Il travaillait à la Fédération des industries métalliques belges[2] lorsque le commissariat général de l'Exposition universelle de 1958 demanda de créer un monument qui symboliserait la compétence technique de la Belgique. André Waterkeyn conçut lui-même l’Atomium qui reproduit la structure d’un cristal de métal. Les aspects architecturaux de cette construction ont été gérés par les architectes André et Jean Polak, par ailleurs beaux-frères de l'ingénieur.

L’Atomium était pensé pour être un édifice temporaire. Il frappa tellement les esprits qu’il fut conservé comme emblème de la toute jeune capitale du « Marché commun » comme s’appelait alors l’Union européenne. À la fin des années 1990 l’Atomium bénéficia d’une rénovation profonde dont Waterkeyn fut encore partiellement le témoin.

Il détenait tous les droits de reproduction sur l’Atomium et les a cédés à la Société de l'Atomium lors de la rénovation de l'édifice en 2000. Ceci implique qu’aucune photo de l’Atomium ne peut être diffusée librement avant le 1er janvier 2076.

André Waterkeyn siégea au conseil d'administration de l'Atomium jusqu'à l'âge de 85 ans (en 2002). Son fils lui succède dans cette fonction.

Le joueur de hockey[modifier | modifier le code]

André Waterkeyn était un joueur de hockey confirmé. Il a participé aux Jeux Olympiques de Londres en 1948 avec l’équipe nationale belge. Il se classa alors en cinquième place.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est aussi un ancien élève des pères jésuites au collège Saint-Michel
  2. qui s’appelait à l’époque Fabrimetal et depuis lors se nomme « Agoria »