André Plichta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Plichta
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité

Andrzej Antoni Plichta, né le [1] à Kurdwanów et mort le (à 68 ans) à Versailles, est un homme politique polonais, participant de l'insurrection de novembre 1830 contre le tsar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrzej est le fils de Ignacy Antoni et Anna née Świętosławska. Il étudie au lycée et à l'université de Varsovie, puis devient secrétaire au conseil d'État.

Vers 1820, il côtoie quelques sociétés secrètes patriotiques, et adhère à la société des Faucheurs. Bien que la plupart conjurés sont arrêtés avec Walerian Łukasiński, il continue à organiser des réunions clandestines mais un complot y met fin et le , il est emprisonné à la prison des Carmes à Varsovie[2].

Subissant les tortures, Plichta reste au cachot jusqu'en 1829, date à laquelle le tsar est couronné Roi de Pologne et la plupart des insurgés sont, par son bon vouloir, rendus à la liberté.

La mère de Plichta meurt à cette date et peu après, il épouse Emilia Pilchowska et en 1830 nait à Cracovie leur fille Kazimierz.

Lorsque éclate la révolution du 29 novembre 1830, il quitte sa famille pour Varsovie. Nommé secrétaire général du conseil suprême du nouveau Gouvernement national, il participe à la Bataille de Grochów, à laquelle s'illustre et meurt son jeune frère Kazimierz.

Après la défaite de l'insurrection, il fuit comme beaucoup de ses compatriotes la répression russe, franchit la frontière le , et se réfugie à Paris où sa famille le rejoindra.

Dès 1833, il lance de façon clandestine la revue Feniks (le Phénix) avec Ksawery Bronikowski et Stanisław Kunatt, mais le journal rentre très vite en concurrence des autres journaux de langue polonaise à Paris et cesse de paraître.

Andrzej Plichta meurt le dans sa demeure à Versailles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les renseignements figurants sur l'acte de décès de l'état civil de Versailles 1866
  2. Joseph Straszewicz, Les Polonais et Polonaises de la révolution du 29 novembre 1830, Paris, A. Pinard, 1832

Liens externes[modifier | modifier le code]