André Gaillard (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaillard et André Gaillard.

André Gaillard, né le à La Chaux-de-Fonds (Canton de Neuchâtel), est un architecte suisse[1]. Il participe à la création de villes nouvelles ou de stations balnéaires ou de sports d'hiver (Suisse, Espagne, Caraïbes…). Bien que travaillant avec beaucoup d'architectes, son plus proche partenaire reste son frère, Francis. Son fils, Philippe Gaillard, est également architecte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant dans sa ville natale, puis à Lausanne et enfin Genève, il intègre et est diplômé de l'École d'architecture de l'université genevoise. Il sera d'ailleurs enseignant dans cette école de 1952 à 1969[1].

Considéré comme une « bête à concours »[2], il remporte 35 prix ou distinctions[1].

Il est membre de la Fédération des architectes suisses, de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA), du Congrès international d'architecture moderne (CIAM)[1]

Son travail a fait l'objet d'une exposition « Des Alpes à la mer, André Gaillard un architecte des trente glorieuses » à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, ainsi qu'une publication Des Alpes à la mer: l'architecture d'André Gaillard aux Presses polytechniques et universitaires romandes, en 2005[3].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Jean-Claude Pallas, Histoire et architecture du palais des Nations (1924-2001). L'Art déco au service des relations internationales, Genève, éd. Nations unies, , p. 299.
  2. Article Mireille Descombes, « La Chaux-de-Fonds fête l’architecture », www.hebdo.ch (consulté le 1er novembre 2011), paru sur le site L'Hebdo, le .
  3. Brève Revue Espaces Temps, « Des Alpes à la mer : L’architecture d’André Gaillard. », espacestemps.net (consulté le 1er novembre 2011) ().
  4. Eric Boissonnas, Flaine, la création, Éditions du Linteau, (ISBN 2-91034-201-8 et 9782910342012), p. 26, 35.
  5. Pierre Joly, André Lurçat, Robert Joly, dré Lurçat (1894-1970) : l'autocritique d'un moderne, Picard, (ISBN 2-70840-475-X et 9782708404755), p. 26, 35.
  • Christian Dupraz, Patrick Aeby, Bund Schweizer Architekten, André Gaillard, architecte (Volume 2 de Architectes du XXe siècle à Genève), Genève, Fédération des architectes suisses, , p. 299.