Andorra (Frisch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Andorra (drame))
Aller à : navigation, rechercher

Andorra est une pièce de théâtre écrite en 1961 par le dramaturge suisse Max Frisch. La pièce n'est pas censée se passer en Andorre, mais dans un pays fictif qui porte le même nom. Elle a été représentée pour la première fois au Schauspielhaus (Zurich) en .

Andorra a été mise en scène par Gabriel Garran et jouée à l'occasion de l'inauguration de son théâtre, le Théâtre de la Commune d'Aubervilliers en janvier 1965.

Cette pièce parle de l'antisémitisme, des préjugés et de la vision propre de l'individu. Le personnage principal est Andri, un jeune juif, adopté par un professeur. La pièce raconte l'histoire d'Andri qui évolue dans un pays plein de préjugés, au bord de l'invasion. En effet, le pays voisin est sous une dictature qui extermine les juifs. Alors qu'Andorra se dit tolérante et ouverte, on remarque que les préjugés sont bien trop présents et qu'Andri va rapidement être perçu comme l'étranger du pays. Ce statut va donc l'amener à subir des discriminations de la part des habitants. Il se sentira vraiment rejeté au moment où son père adoptif lui refusera la main de Barblin, qu'il croit n'être que sa sœur adoptive. On apprend que l'identité d'Andri est basée sur un mensonge de son père qui n'a pas adopté Andri, mais qui est son vrai père ayant eu une aventure avec une femme du pays voisin. Son père tente alors de tout révéler à tous le monde mais Andri ne croit plus son père, qui a pris l'habitude de boire, et il décide de s'assumer pleinement juif dans son pays. Les préjugés étant de plus en plus présents, Andri est dénoncé par les habitants lorsque le pays voisin les envahis. Trahi par ceux qui l'ont vu grandir, il est abattu par un soldat ennemi. Tout au long de la pièce, on assiste au procès des habitants qui l'on côtoyé: aucun ne veut se dire coupable et chacun expose qu'il ne pensait pas que ça irait aussi loin et qu'ils ne pouvaient pas savoir qu'il était pas juif.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hadrien Buclin, "Surmonter le passé?": les intellectuels de gauche et le débat des années soixante sur la deuxième guerre mondiale", in: Schweizerische Zeitschrift für Geschichte, 2013/2, S. 233-249.