Anaklia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anaklia
(ka) ანაკლია
Anaklia
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Démographie
Population 1 131 hab.
Géographie
Coordonnées 42° 24′ 22″ nord, 41° 35′ 29″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Anaklia

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Anaklia

Anaklia (en géorgien : ანაკლია Anaklia, en mingrèle : ანარკია Anarklia) est une ville de la région de Mingrélie-Haute Svanétie, dans l'ouest de la Géorgie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cité balnéaire, Anaklia se situe à l'embouchure de l'Ingouri, au bord de la mer Noire, à proximité de la frontière avec l'Abkhazie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est d'abord une colonie du Royaume grec du Pont-Euxin. À l'époque des royaumes géorgiens — auxquels la Principauté de Mingrélie se rallie —, Anaklia se développe et commerce avec Trébizonde et Constantinople. Au XIXe, elle constitue un enjeu entre l'Empire ottoman et l'Empire russe, avant de devenir au XXe une position avancée au Nord-Ouest de la Géorgie.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au recensement de 2002 la ville compte 2 522 habitants, à celui de 2014 elle compte 1 131 habitants conformément à l'évolution démographique du territoire géorgien, accentuée par la proximité de l'Abkhazie et de la guerre russo-géorgienne de 2008.

Économie[modifier | modifier le code]

Traditionnellement lieu de commerce, de pêche et de tourisme, elle se tourne depuis quelques années vers les manifestations artistiques. Elle accueille depuis 2015 le festival international annuel de musique électronique GEM Fest[1],[2].

En 2012, un projet de métropole laze est envisagé par le Premier ministre de l'époque, Bidzina Ivanichvili[3].

En 2016, le financement du port en eau profonde[4] — plus de 2 milliards d'euros — est annoncé[5]; l'opérateur choisi sera américain[6].

Les autorités géorgiennes souhaitent ainsi retrouver une place sur la Route de la Soie du XXIe, afin de pouvoir accueillir les cargos en transit entre l'Asie et l'Europe, avec le soutien des autorités chinoises et américaines[7].

Front de mer à Anaklia

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]