Alismataceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille des Alismataceae (Alismatacées) se compose de plantes monocotylédones ; elle comprend 90 espèces réparties en 11 genres.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre Alisma qui derive du grec αλισμα (alisma, alism, plantain d'eau [1]), ancien nom grec d'une plante aquatique[2].

Repartition[modifier | modifier le code]

Carte de répartition des espèces de la famille des Alistamacae.

Ce sont des plantes herbacées, pérennes pour la plupart, rhizomateuses, aquatiques, des régions tempérées, sub-tropicales ou tropicales. La majorité des espèces se trouvent dans les régions tempérées de l'hémisphère nord.

Description[modifier | modifier le code]

Elles possèdent des canaux lactifères schizogènes.

Les feuilles sont basales, alternes, sagitées ou cordiformes. Le pétiole est bien développé et engainant.

L'inflorescence est axillaire ; les fleurs sont hétéroclamydes, trimères, actinomorphes, diplo- ou polystémones, hypogynes et bisexuées. Les pétales sont caducs. Les étamines sont au nombre de trois à six et disposées sur un verticille ou sont nombreuses et disposées en spirales ; les anthères sont binoculaires et le pollen est multipore. Des nectaires sont présents sur le réceptacle, à la base des pièces florales ou des carpelles. Les carpelles sont libres, elles possèdent un style terminal ou gynobasique et un stigmate décurrent ; la placentation est basale ; l'ovule est généralement solitaire, anatrope à amphitrope, bitégumenté.

Les fruits sont des akènes (un peu comme les fruits du pissenlit) et la graine est exalbuminée.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Genres[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique APG III (2009) inclut dans cette famille les genres précédemment placés dans la famille Limnocharitaceae. Les genres Butomopsis, Hydrocleys et Limnocharis pour être précis.

Selon Kew Garden World Checklist (14 avr. 2010)[3] (Plus conforme à APGIII puisqu'il incorpore les genres Butomopsis, Hydrocleys et Limnocharis anciennement dans Limnocharitaceae) :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (14 avr. 2010)[4] :

Selon NCBI (14 avr. 2010)[5] :

Selon DELTA Angio (14 avr. 2010)[6] :

Selon ITIS (14 avr. 2010)[7] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Cailleux et Jean Komorn, Dictionnaire des racines scientifiques : 3ème édition revue et augmentée de plus de 1200 entrée nouvelles, Paris, SEDES-CDU, , 264 p. (ISBN 2-7181-3708-8), p. 21
  2. (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 816 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0, lire en ligne), p. 122
  3. Kew Garden « World Checklist », consulté le 14 avr. 2010
  4. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 14 avr. 2010
  5. NCBI, consulté le 14 avr. 2010
  6. DELTA Angio, consulté le 14 avr. 2010
  7. ITIS, consulté le 14 avr. 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :