Alexandre Michelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexandre Michelin
Illustration.
Fonctions
Fondateur du KIF
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Mali
Nationalité Française
Diplômé de Institut d'Etudes Politiques de Paris
ESSEC
Sorbonne
Profession Dirigeant d'entreprise

Alexandre Michelin, né le au Mali, est un homme de média et expert dans la transition digitale, il est le fondateur du Knowledge IMMERSIVE forum qui rassemble les innovateurs de toutes les réalités immersives (AR, VR, XR.. ) au service de la culture et du savoir [1].

Carrière et formation[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière à Paris Première comme Responsable des Acquisitions en 1988. En 1992, il devient Directeur des Programmes. Il lance des émissions culturelles, fait revenir à l'écran des personnalités aussi variées que Jean-Edern Hallier, Paul Amar ou Thierry Ardisson. Il contribue à faire découvrir Elisabeth Quint et Jamel Debbouze. En 1994, il est nommé directeur général de l'antenne de Paris Première. Il est le plus jeune directeur de chaîne.

En 1997, il rejoint le Groupe Canal+ comme directeur des programmes numérique, puis en 1998, il est nommé à la tête de la direction des programmes de CANALSAT, il est notamment responsable du service Kiosque. De 2001 à , il est directeur des programmes et des services du groupe CANAL+[2].

Entre 2004 et 2006, Alexandre Michelin occupe le poste de directeur de l'antenne et des programmes de France 5[3], notamment pour en assurer la transition numérique pour la TNT. Il crée alors la première émission interactive de la télévision intitulée Cult dans laquelle les jeunes pouvaient intervenir de chez eux par webcam. Cette émission a été couronnée d’un Emmy Award de la meilleure émission interactive de l’année en 2006, devant la BBC[4].

En , il est nommé Président du Fonds Images de la Diversité créé par l'ACSÉ et le Centre national du cinéma et de l'image animée (Décret no 2007-181 du portant création de la Commission images de la diversité - Arrêté du portant nomination à la Commission Images de la diversité)[5]. En , son mandat de Président de la Commission Images de la Diversité est renouvelé pour 3 ans. En 2013, il est à nouveau renouvelé pour 3 ans par la Ministre de la Culture, Aurélie Filippetti. En il rejoint le Collège de la Diversité créé par Fleur Pellerin [6].

Intrapreneur digital[modifier | modifier le code]

En , il est directeur éditorial et des contenus de MSN.fr (Groupe Microsoft)[7]. Il réorganise les contenus et le développement, et noue des partenariats stratégiques avec CANAL+, L'Équipe et le Figaro Madame. Il a également lancé le site M6/MSN.

Depuis , il est à la tête de MSN Europe, Afrique et Moyen-Orient[8]. Il y est responsable des contenus, de la programmation, de développement, de la stratégie et de la monétisation. Le portail s'est imposé comme n°1 dans 18 des 25 marchés où il est présent.

Le , il est après Serge Cimino journaliste à France 3, le deuxième à se déclarer candidat à la tête du poste de Président de France Télévisions, dont la sélection est menée par le CSA[9],[10]. Son programme repose sur la nécessité de mener la transformation numérique de France Télévisions pour refaire de l'audiovisuel public un producteur de contenus adaptés au numérique[11].

Entrepreneur digital[modifier | modifier le code]

En , il rejoint Spicee, média numérique de documentaires et grands reportages, en qualité de Directeur Général [12].

Fondateur de la société d'investissements NOV-Entreprises! en 2017, il accompagne les acteurs des réalités immersives. Il facilite la transition immersive des entreprises des industries culturelles et créatives.

Pour permettre à l'industrie de l'immersion de développer tout son potentiel, il crée et anime le Knowledge IMMERSIVE Forum en 2021, plateforme phygitale qui crée des synergies entre les praticiens de l'immersion, institutions culturelles et collectivités territoriales.

en 2020, il accepte la présidence de la Commission Expèriences Numériques du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée.

Distinction[modifier | modifier le code]

Alexandre Michelin est promu Officier de l'ordre des Arts et des Lettres en .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Michelin, « REPENSER NOS MODÈLES L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir », sur https://www.atlantico.fr/, Atlantico,
  2. http://www.revue-medias.com/profession-assembleur-de-contenu,103.html
  3. Le nouvel Economiste, « Alexandre Michelin : L'homme qui murmurait à l'oreille des télés », Le Nouvel Économiste,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. http://www.satellifax.com/2006/04/06/international-interactive-emmy-awards-c-u-l-t-fr-5-meilleur-programme-interactif/lire
  5. http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/conferen/donnedieu/images-diversite2007.html
  6. http://www.culturecommunication.gouv.fr/Actualites/En-images/Un-college-pour-la-diversite
  7. « Le Figaro - Actualité en direct et informations en continu », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  8. « Alexandre Michelin, un "Frenchy" dans l'empire Microsoft », sur Le Point, (consulté le ).
  9. Caroline Sallé et Enguérand Renault, « Alexandre Michelin, premier candidat déclaré à France Télévisions », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « France Télévisions : le patron de Microsoft MSN Europe candidat », sur Lexpress.fr, L'Express, (consulté le ).
  11. « Transformer France Télévisions, c’est possible », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. « Alexandre Michelin prend les rênes de Spicee qui se rêve en "Vice" à la française », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]