Alejandra González Pino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alejandra González Pino
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
BatucoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Alejandra González Pino (née Domingo Felipe González Pino ; Batuco, ) est une personnalité politique chilienne, connue pour être la première élue transgenre au Chili et en Amérique Latine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Alejandra González est née à Batuco le 10 mars 1968[2]. Très jeune, elle se sent différente et s'identifie comme femme.

En 1995, elle rejoint un cirque transformiste de passage dans sa commune, dont elle entend parler en tant que présidente de l'association de voisinage. Elle a par ailleurs son propre salon de coiffure.

Elle donne des cours de coiffure pour l'association Vida Óptima de personnes porteuses du VIH/SIDA de l'Hôpital San José à Santiago, où elle en apprend plus sur le monde LGBT et sur les problématiques de la communauté comme le VIH. Elle fait partie de plusieurs organisations, entre autres Vivo Positivo et le CRIAPS[2].

En 2002, à la suite des inondations qui touchent sa commune, elle entre en contact avec l'association Un Techo para Chili, de laquelle elle devient coordinatrice au niveau municipal et provincial en 2003[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2004, elle est candidate aux élections municipales à Lampa, avec le parti humaniste au sein de la coalition Juntos Podemos Más. Elle est élue avec 6.8% des votes (à la sixième place), et devient ainsi la première élue transgenre du Chili et de l'Amérique Latine[1]. Elle est réélue en 2008 avec 6.3% des votes, en indépendante, et en 2012 avec 9.5% des votes[3].

En 2012, elle devient la première maire par intérim transgenre du pays lorsque la conseillère municipale Graciela Ortúzar quitte son poste pour faire campagne[4].

Elle se présente à nouveau aux élections municipales de 2016, où elle obtient seulement 2.45% des votes et n'est pas élue.

En 2014, elle invoque la loi anti-discrimination contre la mairesse Graciela Ortúzar[5]. En 2017, la Cour Suprême condamne Graciela Ortúzar à payer une amende, dans une décision qualifiée d'historique par Alejandra González et par plusieurs organisations LGBT[6],[7],[8].

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2004[modifier | modifier le code]

  • Élections municipales de 2004, pour le Conseil Municipal de Lampa[3]

(Seuls les candidats élus apparaissent)

Candidat Coalition Parti Votes % Résultat
Felipe González Pin Juntos Podemos Más PH 989 6,82 Conseillère municipale
Ricardo Diaz Uribe Alliance pour le Chili UDI 1728 11,91 Conseiller municipal
Cadres Guillermo Alvarez Tobar Concertation Démocratique PPD 1954 13,47 Conseiller municipal
Jorge Jorquera Espinoza Concertation Démocratique PS 1098 7,57 Conseiller municipal
Juan Ortega Pacheco Concertation Démocratique PDC 1176 8,11 Conseiller municipal
Rodrigo Place Muñoz Concertation Démocratique PDC 1850 12,75 Conseiller municipal
  • Élections municipales de 2008, pour le Conseil Municipal de Lampa[3]

(Seuls les candidats élus apparaissent)

Candidat Coalition Parti Votes % Résultat
Felipe González Pino Concertation Démocratique Ind. 1045 6,34 Conseillère municipale
Rodrigo Place Muñoz Concertation Démocratique PDC 1413 8,57 Conseiller municipal
Ricardo Diaz Uribe Alliance pour le Chili UDI 2053 12,45 Conseiller municipal
Carlos Sources Roquer Alliance pour le Chili Ind. 782 4,74 Conseiller municipal
Benito González González Alliance pour le Chili RN 974 5,91 Conseiller municipal
Cadres Guillermo Alvarez Tobar Concertation Progressiste PPD 1205 7,31 Conseiller municipal

Élections municipales de 2012[modifier | modifier le code]

(Seuls les candidats élus apparaissent)

Candidat Coalition Parti Votes % Résultat
Marcelo Jaque Peña Régionalistes et Indépendants PRI 651 3,52 Conseillère municipale
Cadres Guillermo Alvarez Tobar Por un Chile Justo PPD 1323 7,14 Conseiller municipal
Felipe González Pino Concertation Démocratique Ind. 1752 9,46 Conseiller municipal
Rodrigo Place Muñoz Concertation Démocratique PDC 1607 8,68 Conseiller municipal
Juan Antonio Ami Astudillo Coalition Ind. 1315 7,10 Conseiller municipal
Carmen Gloria Ruminot Jorquera Coalition UDI 1252 6,76 Conseillère municipale

Élections municipales de 2016[modifier | modifier le code]

(Seuls apparaissent les candidats ayant recueilli plus de 2% des votes)

Candidat Coalition Parti Votes % Résultat
Carlos Andres Escobar Tobler Nouvelle Majorité PDC 1273 7,80 Conseiller municipal
Elisa del Carmen Millaquen Quidel Nouvelle Majorité PSCH 852 5,22 Conseillère municipale
Felipe González Pino Nouvelle Majorité Ind. 400 2,45
Marta Acevedo Peralta Nouvelle Majorité PDC 629 3,85
Olga Cecilia Arrêtée Parra Nouvelle Majorité PDC 770 4,72
Jessica González Soto Nouvelle Majorité PRSD 751 4,60 Conseillère municipale
Lorena Rojas Mendoza Chile Vamos RN 1401 8,58 Conseillère municipale
Miguel Navarrete Riquelme Chile Vamos RN 604 3,70
Victor Hidalgo Astorga Chile Vamos RN 342 2,09
Aurora Gomez Quezada Chile Vamos Ind. 372 2,28
Carmen Gloria Ruminot Jorquera Chile Vamos UDI 974 5,97 Conseillère municipale
Marcelo Jaque Peña Chile Vamos UDI 444 2,72
Marcos Alvarez Tobar Nouvelle Majorité PPD 774 4,74 Conseiller municipal
Ricardo Diaz Uribe Ind. 1369 8,39
Waldo Andres González Figueroa Ind. 410 2,51

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Maria Jose Salas, « El concejal transexual tres veces electo », La Tercera, (consulté le 8 juin 2020)
  2. a b et c (es) Digitalproserver, « Alejandra González, concejala trans de Lampa: “La primera vez que juré, pidieron presentarme de terno y corbata” », El Desconcierto (consulté le 8 juin 2020)
  3. a b c d et e « Historial del Candidato - Participación en elecciones y resultados desde el año 1989 »
  4. (es) « Concejala transexual demanda a la Municipalidad de Lampa », Publimetro Chile (consulté le 8 juin 2020)
  5. (es) ADN, « Concejala transexual Alejandra González: “Exijo mi derecho a tener mi propia identidad” », ADN (consulté le 8 juin 2020)
  6. (es) « Justicia respalda a ex concejala trans que demandó a alcaldesa de Lampa por discriminación », BioBioChile - La Red de Prensa Más Grande de Chile, (consulté le 8 juin 2020)
  7. (es) Digitalproserver, « Alejandra González, ex concejala trans de Lampa: “Las autoridades no tienen noción de lo que significa ser LGBTI” », El Desconcierto (consulté le 8 juin 2020)
  8. Tomás Dodds, « Corte Suprema acoge demanda por discriminación contra concejala transgénero », La Tercera, (consulté le 8 juin 2020)