Albert Dieudonné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dieudonné (homonymie).
Albert Dieudonné
Description de cette image, également commentée ci-après
Albert Dieudonné dans Napoléon en 1927, photographie de Pierre Choumoff
Nom de naissance Albert Alfred Dieudonné
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Décès (à 86 ans)
Boulogne-Billancourt
Profession Acteur
Réalisateur
<Scénariste
Films notables Napoléon

Albert Dieudonné, né le à Paris et mort le à Boulogne-Billancourt, est un acteur, scénariste et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Dieudonné naît à Paris. Il commence sa vie d'acteur dans un film muet de 1908. En 1924, il dirige un drame, Catherine. Il sera l'assistant à la réalisation de Renoir, tous deux acteurs sur le film également.

En 1927, il sera l'acteur principal de Napoléon, un film d'Abel Gance[1]. Selon Jean Tulard, il aurait été si marqué par son rôle de Bonaparte qu'il en serait arrivé avec les années à se prendre pour l'empereur lui-même. Il donna plus tard des conférences sur Napoléon.

En 1928, il écrit un curieux roman que l'on pourrait qualifier de politique-fiction : Le Tsar Napoléon[2].

En 1929, Dieudonné écrit un roman adapté en comédie musicale, La Douceur d'aimer. Il écrit le scénario de La Garçonne en 1936.

Il interprètera à nouveau le rôle de Napoléon dans le film de Roger Richebé, Madame Sans Gène (1941), aux côtés d'Arletty.

Albert Dieudonné meurt à Boulogne-Billancourt en 1976. Il est enterré au cimetière de Courçay, petit village sur les bords de l'Indre en Touraine où il résida une partie de sa vie. Selon ses dernières volontés, il est enterré portant son costume de Napoléon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sépulture d'Albert Dieudonné.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rôle qu'il reprit dans les séquences supplémentaires tournées par Abel Gance au cours des deux versions sonores qu'il réalisa de ce film par la suite: "Napoléon Bonaparte" (1935), et "Bonaparte et la Révolution" (1971).
  2. "La Tsar Napoléon". Ed Baudinière. Paris, 1928. Reédité chez Durante 2002. Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]