Alberico Archinto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant un évêque image illustrant italien
image illustrant un cardinal image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme, un évêque italien et un cardinal italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alberico Archinto
Image illustrative de l'article Alberico Archinto
Biographie
Naissance
à Milan
Ordination sacerdotale
Décès (à 60 ans)
à Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par Benoit XIV
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Matteo in Via Merulana
Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Damaso
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Damaso
Fonctions épiscopales Archevêque titulaire de Nicea
Nonce apostolique en Toscane et en Pologne
Gouverneur de Rome
Vice-camerlingue du Collège des cardinaux
Cardinal secrétaire d'État
Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Damaso
Précédent Girolamo Colonna di Sciarra Carlo Rezzonico Suivant
Cardinal-prêtre de S. Matteo in Via Merulana
Précédent Luigi Mattei André Corsini Suivant
Archevêque de Nicaea
Précédent Silvio Valenti-Gonzaga Antonio Maria Erba-Odescalchi Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Alberico Archinto, né le à Milan et mort le à Rome, est un cardinal italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alberico Archinto exerce diverses fonctions au sein de la Curie romaine. Il est nommé archevêque titulaire de Nicea en 1739 et est envoyé comme nonce apostolique dans le Grand-duché de Toscane puis en Pologne en 1746. Il est gouverneur de Rome et vice-camerlingue du Collège des cardinaux de 1754 à 1756.

Le pape Benoit XIV le crée cardinal lors du consistoire du . Il est cardinal secrétaire d'État et vice-chancelier de la Sainte Église romaine de 1756 jusqu'à sa mort en 1758. Il participe au conclave de 1758, lors duquel Clément XII est élu et Archinto lui-même est papabile. De 1756 jusqu'à sa mort il est aussi vice-chancelier du Saint-Siège. Il est un arrière-neveu cardinal Giuseppe Archinto et l'oncle du cardinal Giovanni Archinto.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]