Albanais (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albanais
Groupe de chevaux albanais en montagne
Groupe de chevaux albanais en montagne
Région d’origine
Région Drapeau de l'Albanie Albanie
Caractéristiques
Morphologie Cheval de trait léger
Taille 1,24 m à 1,43 m
Tête Profil rectiligne
Pieds Durs

L'albanais est une race de chevaux de trait légers, originaire des Balkans. Ce petit cheval employé pour tous les travaux de la vie quotidienne est la principale race équine présente en Albanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La souche d'origine était vraisemblablement proche du Tarpan[1]. Comme tous les chevaux des Balkans, l'Albanais a été croisé avec le cheval mongol, l'Arabe turc et le Turkoman en raison des influences extérieures[2],[1]. Des croisements volontaires ont été pratiqués avec l'Arabe, le Haflinger et le Nonius plus tard, en visant l'accroissement de la taille et l'augmentation des qualités de la race[1]. La race actuelle est apparentée au Huçul[2], au Bosnien et au Rodope[3]. Des tentatives pour améliorer la race locale d'Albanie ont été menées à la station zootechnique de Shkodra[4].

Description[modifier | modifier le code]

D'après le Guide Delachaux (2016), il toise de 1,24 m à 1,43 m[2], tandis que l'ouvrage de CAB International indique 1,27 m à 1,30 m[1]. la base de données DAD-IS indique un poids allant de 260 à 304 kg[5]. Il existe à l'origine deux types de races natives d'Albanie[2], le cheval de montagne et le cheval de plaine (Myzeqea)[4]. Le Myzeqea est généralement plus grand et développé que le type de montagne[4], toisant 1,32 m à 1,42 m[1]. Exceptionnellement fort pour sa taille, il peut aller l'amble. En raison des fréquents croisements entre les deux types, la distinction n'est plus faite[2].

La tête est de profil rectiligne, surmontée de petites oreilles[2]. La croupe est inclinée, avec une queue attachée bas[2]. Les pieds ont des sabots durs[2].

La couleur de robe peut être unie ou grise[1].

Ces chevaux sont réputés de caractère doux et d'une grande résistance[2]. Des présentations des meilleurs sujets sont organisées tous les ans[4]. L'élevage albanais est cependant réputé peu organisé[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Mule en Albanie, probablement issue d'un croisement sur une jument locale.
Attelage albanais

Les albanais sont souvent attelés, bâtés et utilisés en trait léger, selon les besoins des habitants[2],[4], et servent le plus souvent à l'agriculture et aux transports[1]. Ils peuvent aussi être montés par des cavaliers légers[1]. Les juments entrent en croisement avec les ânes locaux pour donner des mulets[2].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Il représente environ 70 % des chevaux élevés en Albanie, soit plusieurs milliers de têtes dans son pays d'origine[2]. Il est davantage présent dans les régions de relief montagneux[2]. L'étude menée par l'Université d'Uppsala, publiée en août 2010 pour la FAO, signale l'Albanais (comune) comme race locale européenne qui n'est pas menacée d'extinction[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Porter et al. 2016, p. 433.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Rousseau 2016, p. 149.
  3. Hendricks 2007, p. 10.
  4. a, b, c, d et e Hendricks 2007, p. 11.
  5. DAD-IS.
  6. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 58 ; 67.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) « Comune/Albania », Domestic Animal Diversity Information System of the Food and Agriculture Organization of the United Nations (DAD-IS)

Bibliographie[modifier | modifier le code]