Alan Jack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alan Jack
Description de cette image, également commentée ci-après

Alan Jack en 1994

Informations générales
Nom de naissance Jacques Braud
Naissance
Tours
Décès (à 51 ans)
Tours
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Blues français
Instruments Voix, claviers
Années actives depuis 1968
Labels BYG Records
Disques Vogue
Spalax Music
Site officiel http://www.alanjack.fr

Jacques Braud, dit Alan Jack, né le à Tours en Indre-et-Loire et mort le , est un organiste, pianiste, compositeur, chanteur de blues français. Il a été à l'origine des groupes Les Gentlemen, Alan Jack Group, Alan Jack Civilization, Zig-Zag, Alan-Jack Mutation, Magnum, Alan Jack And The Nordett's et Alan Jack Post-Civilization.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès les années 1960, Alan Jack fréquente les lieux importants du rock 'n' roll à Paris, tels que le Golf Drouot, la Locomotive, l'Alhambra (avec Spencer Davis, Bill Haley, Pretty Things), l'Olympia, ...

Il crée plusieurs groupes : Les Gentlemen (1960 à 1964), Alan Jack Group (1965 à 1968) avec René Guérin, et surtout Alan Jack Civilization (1969-1970) avec R. Fontaine, C. Olmos, et J. Falissard, qui enregistrent en 1969 Bluesy Mind, leur premier album sur le label BYG Records, ainsi qu'un 45T Shame on you.

En 1970, Alan Jack enregistre le 45T J'ai besoin de la Terre avec Alain Pewzner et René Guérin qui partiront par la suite avec le groupe Martin Circus.

De 1970 à 1974, il vit en communauté dans une ferme de Touraine où va naître Zig-Zag, une communauté qui regroupe une vingtaine de musiciens, avec Benoit Blue Boy et Patrick Verbeke.

En juillet 1974 c'est sous le nom d'Alan-Jack Mutation, avec Jean-Jacques Denis (Guerbé) et Jean-Michel Padovani, qu'il fera une tournée en Italie.

En 1976, il forme le groupe Magnum avec Patrick Verbeke, Jo Lebb, Coco Ameziane, Jean-Pierre Prévotat, Jacky Chalard,, et Dominique Frideloux.

Au début des années 1980, toxicomane, il rejoint une communauté thérapeutique du Patriarche. Il y rencontre le batteur et guitariste Vincent Girault, fils du sénateur-maire de Caen Jean-Marie Girault.

À partir de 1986, le Alan Jack GB’s (avec Cok Germain, Stéphane Barral, Olivier Gicquel) joue des reprises de Rhythm and blues et quelques morceaux de Jack. Il crée la même année le groupe Alan Jack And The Nordett's qui se produit pendant cinq ans en France, Belgique, Hollande, et Suisse.

Début 1992, avec le Alan Jack Post Civilization, avec Mis Pierô au chant et aux percussions, accompagné d'une guitare, basse et batterie, il enregistre un premier album en français.

Alan Jack meurt à Tours en 1995.

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]