Aira Kankkunen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aira Kankkunen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
GöteborgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités

Aira Kankkunen ( - ) est une infirmière, poétesse et espérantiste d'origine finlandaise. Elle développe des méthodes novatrices de diagnostic de l'audition des enfants et des bébés et est la première infirmière à soutenir une thèse de médecine à l’université de Göteborg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Aira Kankkunen nait le à Vuolijoki, en Finlande[1],[2]. Elle grandit entourée de neuf frères et sœurs. Son père est enseignant dans une école publique, dans laquelle vit la famille[1].

Formation[modifier | modifier le code]

En , Aira Kankkunen commence ses études à l’institut pour diaconesse de Helsinki et devient infirmière avec une spécialisation comme assistante sociale[1]. Elle est consacrée comme diaconesse en [1].

Amenée à travailler auprès d'enfants sourds et aveugles, elle développe des méthodes novatrices de diagnostic de l'audition des enfants et des bébés. Ses recherches la conduisent en voyage d'études aux Pays-Bas et en Suisse. En 1960, elle devient directrice pour l'audition des enfants à Helsinki, puis émigre en 1963 en Suède pour travailler dans le service audiologie de l'hôpital Sahlgren à Göteborg[1].

Première infirmière à soutenir une thèse de médecine à l'université de Göteborg, elle obtient le titre de docteur en médecine en 1982. Sa thèse porte sur les Enfants d'âge préscolaire malentendants à Göteborg 1964-1980. Professeure en audiologie pédiatrique, elle publie de nombreux ouvrages et articles spécialisés dans son domaine de recherche[2].

Espérantisation[modifier | modifier le code]

En , nouvellement retraitée, Aira Kankkunen apprend l’espéranto et commence rapidement à écrire poèmes et nouvelles en espéranto[1],[3]. Elle reçoit en 1992 un prix de poésie, le prix du nouveau talent remis par l'Association universelle d’espéranto (UEA)[2].

Elle publie plus de treize livres en espéranto et dirige un cours d'écriture au club d'espéranto de Göteborg[1].

Elle meurt en 2010 à Göteborg[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (eo) « Pri Aira Kankkunen », sur www.esperanto-gbg.org (consulté le )
  2. a b c et d (eo) « Aira Kankkunen », sur literaturo.esperanto.net (consulté le )
  3. (en) Geoffrey Sutton, Concise encyclopedia of the original literature of Esperanto, 1887-2007, Mondial, (ISBN 978-1-59569-090-6 et 1-59569-090-5, OCLC 230802330, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]