Aimé des dieux (film, 1942)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aimé des dieux
Titre original Wen die Götter lieben
Réalisation Karl Hartl
Scénario Eduard von Borsody
Acteurs principaux
Sociétés de production Universum Film AG
Wien-Film (de)
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Biographie
Durée 111 minutes
Sortie 1942

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Aimé des dieux (titre original en allemand : Wen die Götter lieben) est un film allemand de Karl Hartl sorti en 1942, sur la vie de Wolfgang Amadeus Mozart.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1777, après une dispute avec le Prince-archevêque de Salzbourg Hieronymus von Colloredo-Mannsfeld, Mozart part avec sa mère pour Paris. Pendant le voyage, il persuade sa mère de s'arrêter à Mannheim pour voir Aloysia Weber dont il est amoureux. Après avoir chanté une chanson composée par Mozart, elle a obtenu un emploi à la cour royale. À contrecœur Mozart se rend à Paris. Mais en France, il ne retrouve pas le succès qu'il a connu comme enfant prodige. De plus, sa mère meurt à Paris. Il retourne donc à Salzbourg.

Quelques années plus tard, il s'installe à Vienne. Après quelques déboires professionnels - il donne alors des leçons de musique pour se maintenir - ses amis musiciens à la cour le soutiennent. D'abord réticent, il leur donne une nouvelle composition sophistiquée pour quatuor à cordes à présenter devant l'empereur Joseph II. L'empereur est conquis et commande à Mozart l'opéra Die Entführung aus dem Serail.

Mozart rencontre Sophie, la sœur d'Aloysia et apprend que cette dernière a épousé l'acteur Joseph Lange. En rendant à la famille Weber, le musicien tombe amoureux de Constance, une autre sœur. Mais leur mère refuse l'union. Inspiré par son opéra, Mozart décide de fuir avec Constance et ils se marient en secret. Au cours de la première, leur premier fils naît.

Pendant la composition de Le nozze di Figaro, la famille est aux prises avec des problèmes financiers. Aloysia vient leur rendre visite et chante les chansons du premier rôle. Au grand dam de Constance, Aloysia et Mozart se rapprochent. Pour son nouvel opéra Don Giovanni, tous les trois se rendent à Prague. La relation entre Mozart et Aloysia devient plus intense. Constance souhaite retourner à Vienne, ce qui réjouit l'homme.

Tandis qu'il travaille à un autre opéra Die Zauberflöte, Mozart connaît des soucis de santé. Il fait appel à un mystérieux messager pour lui commander un requiem. Constance part faire une cure à Baden. Il en profite alors pour se consacrer pleinement à ses deux œuvres, convaincu que le requiem servira pour la messe de ses funérailles.

Mozart reçoit la visite du jeune Ludwig van Beethoven, qui joue les compositions de l'Autrichien. Mozart se montre impressionné par la nouveauté de la musique de son jeune confrère et pense qu'il ne va plus être bientôt. Mozart met au point une dernière fois le Requiem et meurt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Joseph Goebbels a suggéré à Karl Hartl de faire un film sur Mozart après avoir vu son film de science-fiction Gold (de). Mais ce film n'est pas un film de propagande.
  • Karl Hartl tournera un autre film sur la vie du compositeur, Mozart (de), en 1955.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]