Ahmad Zahir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ahmad Zahir

Nom Ahmad Zahir
Naissance
Kaboul, Drapeau de l’Afghanistan Afghanistan
Décès (à 33 ans)
Activité principale Chanteur
Instruments Guitare
Années actives 1965 à 1979
Site officiel http://www.ahmadzahir.com/

Ahmad Zahir (حمد ظاهر) est un chanteur afghan né le dans la province de Laghmân et mort le à Kaboul.

Fils d'un médecin royal, il est extrêmement populaire et a révolutionné la musique afghane en mélangeant la guitare électrique et la batterie aux instruments traditionnels comme le tablâ et l'harmonium.

Il écarte de son répertoire les refrains austères des vieux chanteurs. Il sourit sur scène (ce qui est très rare en Afghanistan) en chantant.

Zahir a été assassiné le 14 juin 1979, le jour de son 33e anniversaire. Il y a plusieurs rumeurs comment il a été tué ?, mais d'après son fils Rishad Zahir, Zahir "a été assassiné sur l'ordre d'un général communiste nommé Daud Taroon, qui utilise une des meilleures amies de Zahir comme complice d'exécuter ses ordres ». Prise de position politique de Zahir était en désaccord avec le gouvernement marxiste de l'époque (il est possible que Hafizullah Amin peut avoir joué un rôle) qui prétendait qu'il était mort dans un accident de voiture. D’autres critiques affirment qu'il a été tiré deux fois par une personne, puis s'est écrasé la voiture de Zahir sur un mur et le plaça à l'intérieur du véhicule, prétendant qu'il avait un accident de voiture.

Son père Abdul Zahir qui fut le médecin personnel de la famille royale a examiné le corps de son fils et a indiqué qu'Ahmad Zahir avait une balle sur la tempe. Une grande foule de personnes ont assisté à l'enterrement de Zahir à Kaboul, obstruer les rues de la ville et les activités quotidiennes une halte. Après sa mort, Zahir est devenu un héros national et son image a été mythifiée par le peuple Afghan. En raison de ses antécédents familiaux privilégiés, Zahir a contribué à établir la musique comme une profession plus respectée qui a abouti à la création de l'école de musique de Kaboul en 1974.