Adolf Hilgenfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolf Hilgenfeld
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Stappenbeck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
IénaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Adolf Bernhard Christoph Hilgenfeld (2 juin 182312 janvier 1907) est un théologien protestant allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolf Hilgenfeld naquit à Stappenbeck près de Salzwedel dans la Saxe prussienne.

Il fit ses études à l'Université Frédéric-Guillaume à Berlin et à l'Université de Halle, et, en 1890, devint professeur titulaire de théologie à l'Université d'Iéna. Il appartenait à l'École de Tübingen. Soucieux de marquer son indépendance par rapport à Ferdinand Christian Baur, il n'en suivait pas moins son maître sur tous les points importants ; sa méthode, la Literarkritik, qu'il opposait toujours à la Tendenzkritik de Baur, « est tout de même sur les points essentiels la même que celle de Baur » (Otto Pfleiderer).

Dans l'ensemble, pourtant, il a modifié les positions du fondateur de l'école de Tübingen, en allant simplement au-delà de lui dans ses recherches sur le Quatrième Évangile. En 1858 il devint le rédacteur en chef de la Zeitschrift für wissenschaftliche Theologie.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Die elementarischen Recognitionen and Homilien (1848)
  • Die Evangelien and die Briefe des Johannes nach ihrem Lehrbegriff (1849)
  • Das Markusevangelium (1850)
  • Die Evangelien nach ihrer Entstehung and geschichtlichen Bedeutung (1854)
  • Das L'nchristentum (1835)
  • Jüd. Apokalyptik (1857)
  • Novum Testamentum extra canonem receptum (4 parts, 1866; 2nd ed., 1876-1884)
  • Histor.-kritische Einleitung in das Neue Testament (1875)
  • Acta Apostolorum graece et latine secundum antiquissimos testes (1899)
  • La première édition complète du Pasteur d'Hermas (1887)
  • Ignatii et Polycarpi epistolae (1902)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]