Achet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Achet
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Dinant
Commune Hamois
Code postal 5362
Zone téléphonique 083
Démographie
Gentilé Achetois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 20′ nord, 5° 10′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Achet

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Achet

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Achet

Achet (en wallon Achet) est une section de la commune belge de Hamois située en Région wallonne dans la province de Namur.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Étymologie[modifier | modifier le code]

1315 Aschin

Bois de frênes (germanique *askîna)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendance de la mairie de Ciney sous l'Ancien Régime, Achet fusionne avec Hamois sous le régime français par décret du 22 thermidor an XII - 10 août 1804 (département de Sambre-et-Meuse).

Une fusion qui se passe mal. Tout au long du XIXe siècle, les tensions sont nombreuses entre Achet et Hamois:contentieux patrimonial dès le début du siècle, religieux à partir des années 1870 et l'érection d'une succursale qui motive la sécession des paroissiens de plusieurs hameaux et scolaire quand, après 1875, la carte scolaire est modifiée en fonction de la géographie ecclésiastique.

C'est donc très logiquement à la demande des habitants de Achet qu'elle sera de nouveau érigée en commune autonome par une loi publiée au M.B. le 11 mai 1898 ; elle jouira de la personnalité juridique à dater du 1er janvier 1899 et jusqu'à la fusion des communes des années septante.Sa population évaluera peu entre 1910 et 1930, passant de 508 habitants à 472. L'éclairage public date de 1929. Durant le XIXe siècle, la vie associative locale était très riche et la kermesse faisait la réputation du village. Il existait une société de musique ("l'Union chorale") et un club sportif autour du jeu de balle et ses "Garibaldiens". Dès les années vingt du XXe siècle, ACHET se distingue par sa fibre sociale et sa "Société des Secours Mutuels" qui vient en aide à ceux qui ont perdu leur emploi, qu'ils habitent ACHET, mais aussi HAMOIS et EMPTINNE. Sur le plan économique, il convient de signaler l'existence des fours à chaux, largement dépendants à la fin du XIXe siècle de la gare de HAMOIS. Durant la première guerre mondiale, en 1917, Achet accueille des réfugiés civils venus de France, plus précisément d'Avion (80), Méricourt (160) et Rouvroy, 3 (Pas-de-Calais) et d'Anizy-le-Château, 2 (Aisne).

Géographie[modifier | modifier le code]

Achet est situé dans le Condroz, le long du Bocq. L'entité se compose aussi de Monin, Chéricoux, Bois Saint-Paul et Jaumont.

Loisirs[modifier | modifier le code]

Jeunesse d'Achet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Carnoy, Origines des noms des communes de Belgique, Louvain, Éditions Universitas, , 2 vol.
  • J.L.LEFEVRE, Achet et sa modernité, 1898-1940, in Mémoires des villages du Haut-Bocq, n°6, 2011 ;
  • J. L. LEFEVRE, Communautés villageoises du Haut-Bocq entre 1860 et 1900, ibidem,n°8, 2013, pp.45-59
  • Jean-Luc LEFEVRE, Guéguerre et guerre à Hamois, 1897-1918, ibidem, n°8, pp.61-67

* Jean-Luc LEFEVRE, Civils français évacués dans le pays de Hamois, dans Gauheria (Lens), n°95, décembre 2015, pp. 53 - 60 et dans Mémoires des villages du Haut-Bocq, n°10, 2015, pp. 15 -34;

  • Jean-Luc LEFEVRE, Les évacués français dans les paroisses du Haut-Bocq, in ibid., pp.39 -59;

* Jean-Luc LEFEVRE, Hamois au XIXe siècle. D'une révolution à l'autre, in Mémoires des villages du Haut-Bocq, n°11, 2017, pp.48 - 63;