Acetabulum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Acetabulum
Gray342.png
Cavité articulaire entre la tête fémorale et l'iliaque de l'être humain
Détails
Type
Chiral organism subdivision type (d), classe d'entité anatomique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Système
Identifiants
Nom latin
Acetabulum
MeSH
A02.835.232.611.108
Nom MeSH
Acetabulum
TA98
A02.5.01.002, A02.5.01.003Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
1308Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
16579Voir et modifier les données sur Wikidata
Référence anatomique Gray
Sujet
57
Page
237

L'acetabulum (ou cotyle, selon l'ancienne Nomenclature anatomique)[1], parfois aussi appelé cavité cotyloïde[2], est la cavité articulaire de l'os iliaque chez les tétrapodes. Il fait donc partie de l'articulation de la hanche. Sa forme arrondie permet une grande amplitude de mouvement au fémur.

L'acetabulum est à la jonction des 3 pièces principales constituant l'os coxal —  l'ischium (postérieur), l'ilium (supérieur) et le pubis (antérieur).

En systématique[modifier | modifier le code]

Seuls les tétrapodes possèdent un bassin permettant la présence de l'acetabulum, même s'il a disparu chez certains phylums comme les cétacés.

Le groupe des Dinosaures se distingue notamment par un acetabulum perforé : c'est une apomorphie caractéristique de ce phylum.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Bol ou louche du Fort Harrouard, Néolithique.

Des cavités cotyloïdes de grands mammifères (bison, cheval) ont été façonnées afin de servir de bol ou de godet à partir du Paléolithique moyen (notamment à La Quina) et jusqu'au Néolithique (notamment au Fort Harrouard)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cotyle sur cnrtl.fr. Le mot est issu du grec κοτύλη signifiant "petit vase".
    Le cotyle était aussi une mesure de volume grecque et romaine, utilisée pour les liquides et les solides ; cette mesure variait selon les cités, et correspondait à environ 1/4 de litre.
    Le cotyle est aussi le nom pour les ventouses en forme de godet situées sur les tentacules des céphalopodes.
  2. Cotiloïde sur cnrtl.fr.
  3. Louis Giraud, Cavité cotyloïde de bovidé, préparée et façonnée pour utilisation, de l'époque néolithique. Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, 1911, Volume 2, Numéro 2, pp. 11-13.

Voir aussi[modifier | modifier le code]