Abdellatif Ouammou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abdellatif Ouammou
Illustration.
Fonctions
Conseiller (Sénateur) – Région Souss Massa
En fonction depuis le
(15 ans, 8 mois et 19 jours)
Élection 6 octobre 2003
Réélection octobre 2009
2 octobre 2015
Groupe politique PPS
Député de la Circonscription de TIZNIT

Élection 14 novembre 1997
Groupe politique PPS
Président de la Commune urbaine – Tiznit
Élection 12 septembre 2003
Réélection 2009
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Tiznit
Nationalité Marocaine
Parti politique Parti du progrès et du socialisme (PPS)
Diplômé de Université_Mohammed-V_de_Rabat
Profession Avocat

Abdellatif Ouammou[1],[2] (en arabe: عبد اللطيف أعمو), né le 25 fevrier 1946 à Tiznit est un avocat, militant des Droits de l’Homme et Homme politique marocain ; membre du parti du Progrès et du Socialisme (P.P.S). Il est parlementaire depuis 1997 et ancien Président de la commune de Tiznit (2003-2015).

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1966, Abdellatif Ouammou se rend à Rabat pour poursuivre des études de droit. Après la licence en 1969, il s’installe en France pour préparer un DES en droit des affaires à la Sorbonne-Université Paris II (Panthéon-Assas).

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Avocat[modifier | modifier le code]

Le 25 novembre 1972, il s’inscrit au barreau de l’Ordre des avocats à Agadir, ville où il ouvre son cabinet d’avocats en janvier 1974, dès son retour de France. Il est élu bâtonnier des avocats à Agadir entre 1990 et 1993. Il est membre de l’Association des Barreaux des avocats du Maroc. Il est membre de la Fédération Internationale des Avocats (UIA) et de l’Association internationale des barreaux d’avocats. Il était membre du conseil de l’Ordre des avocats près des cours d'appels d'Agadir et de Laayoune pour les années 2015-2016-2017 chargé de la réglementation et de la législation, puis à nouveau réélu aux élections du 23 décembre 2017 comme membre du conseil de l’Ordre des avocats près des cours d'appels d'Agadir et de Laayoune pour 3 ans[3],[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Militant des droits de l’homme[modifier | modifier le code]

L’intérêt d’Abdellatif Ouammou pour les droits de l’homme est né de la conviction ferme que la citoyenneté ne peut être atteinte que par la construction d’une démocratie saine dans notre pays. Cette voie, ne peut être empreintée qu’en respectant les droits des individus et des groupes sur la base des valeurs humaines.

Partant de là, il s’est impliqué très tôt dans les luttes pour les droits de l’homme dans notre pays. Il a été membre fondateur de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), et aussi plus tard membre fondateur des de l’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH), où il fut durant plusieurs années membre du bureau national à côté de son activité au sein des organisations nationales et internationales des avocats.

Abdellatif Ouammou est membre fondateur du Réseau des avocats contre la peine de mort (depuis sa création le 23 décembre 2013).[réf. nécessaire]

Homme politique[modifier | modifier le code]

Abdelatif Ouammou s’est engagé politiquement depuis 1969 lors du procès de Ali Yata et Chouaib Rifi accusés à l’époque de création de parti politique non autorisé. Il est depuis cette date, militant du Parti de libération et du socialisme (P.L.S)[5], héritier du Parti communiste marocain et ancêtre de l’actuel Parti du progrès et du socialisme (PPS) à Agadir.

A l’issue du 5ème congrès du Parti du progrès et du socialisme (21 au 23 juillet 1995) il est élu au comité central du parti, puis devient membre du bureau politique lors du 6ème congrès du PPS (6, 7 et 8 juillet 2001). Il a continué à assumer ses taches au sein du bureau politique du PPS jusqu’au 10ème congrès national (11, 12 mai 2018) à côté de ses camarades, à leur tête le secrétaire général Ismail Alaoui puis Nabil Benabdallah.

Élu[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Affiche électorale Ouammou élections communales, 1976.

Abdellatif Ouammou, s’est présenté pour la première fois aux élections communales de 1976, dans sa ville natale de Tiznit (circonscription électorale 11- casbah Ouammou) au nom du Parti du Progrès et du Socialisme, sous le slogan “pour des conseils communaux démocratiques au service des masses populaires”.

Abdellatif Ouammou est élu à la Chambre des représentants en tant que parlementaire de la circonscription de Tiznit de 1997 à 2002. Il a assumé ses fonctions législatives au sein du groupe parlementaire du « Renouveau et du Progrès Démocratiques » à la Chambre des représentants en tant que vice président de la Commission de la Justice, Législation et des Droits de l’homme à la première chambre du parlement marocain.

I.Alaoui et A.ouammou au bureau parlementaire à Tiznit en 1998.

Il est élu pour la première fois président du Conseil municipal de la ville de Tiznit en 2003 (à l’issue des élections communales du 12 septembre 2003). Dans la foulée, il a été élu conseiller parlementaire (sénateur) à la Chambre des conseillers, représentant du collège électoral des élus locaux de la province de Tiznit (région Souss Massa-Draa) de 2003 à 2015. Il a été réélu en tant que président du conseil municipal de la ville de Tiznit à l’issue des élections communales de 2009 du 12 juin 2009[6]) pour un second mandat de 2009 à 2015.

A. Ouammou a été réélu Conseiller parlementaire (Sénateur) – représentant du collège électoral des élus de la Région Souss Massa (à l’issue du scrutin du lundi 2 octobre 2015)

Il était coordinateur du Groupement « Action progressiste » à la chambre des Conseillers jusqu’au mois d'octobre 2018, après avoir été membre du Groupe de l’Alliance Socialiste à la chambre des Conseillers de 2003 à 2015).

Dans la même période, il a été président du même groupe entre 2006 et 2009 et membre de la commission de la justice, législation et droits de l'homme à la chambre des Conseillers. Mais aussi élu en tant que second vice-président de la commission de l’Intérieur, des régions et des collectivités locales à la chambre des conseillers entre 2003 et 2005, puis est devenu membre de la commission des finances, de planification, des infrastructures et du développement régional au sein du même Conseil.

Il est actuellement membre de la Commission des affaires étrangères, des frontières, de la défense nationale et des zones marocaines occupées, et représente depuis octobre 2018 avec le conseiller Aadi Chajri le parti du progrès et du Socialisme (P.P.S) à la chambre des conseillers.

Abdellatif Ouammou est notamment membre fondateur du Réseau parlementaire contre la peine de mort depuis octobre 2012.

Militant associatif[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Abdellatif Ouammou a contribué à la création de nombreuses associations et organisations de la société civile à Agadir et à Tiznit. Il a également fondé en collaboration avec de nombreux acteurs sociaux locaux une association pour le soutien aux malades et aux établissements sanitaires de la province de Tiznit en 1998 dite association Bani. Il est élu président de la dite association depuis sa création le 8 mars 1998 jusqu’en 2014.

Il a été élu membre du Conseil d'administration de l'Association Souss Massa pour le développement culturel pendant plusieurs années et la confiance lui a été renouvelée au sein du bureau du conseil d'administration de l’association devenue « Centre Culture SMD » lors de sa dernière assemblée générale du 2 avril 2015.

Il est notamment membre du conseil d’administration de plusieurs associations locales, régionales ou nationales, dont l’association TIMITAR, organisatrice du festival TIMITAR à Agadir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]