Abdelkader Benarab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benarab.
Abdelkader Benarab
Benarab.jpg
Abdelkader Benarab
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Abdelkader Benarab (عبد القادر ابن عرب) est écrivain, chercheur et journaliste algérien vivant en France.

Il est le frère de l'avocat Benarab A. Abdelouahab, un opposant farouche au régime du président Boumédiène, ce qui lui a valu en 1976 , torture et condamnation par le Tribunal militaire de Constantine, bien qu'il fût à l'époque lycéen et mineur, à la suite notamment d'un tract distribué puis saisi à Sétif, intitulé :" Lettre ouverte aux bouches fermées".

Biographie[modifier | modifier le code]

Etudes primaires et secondaires à Sétif, études supérieures à Alger, puis à Constantine, où il a obtenu une licence de lettres françaises, Abdelkader Benarab a enseigné la littérature et la linguistique à l'université Hadj Lakhdhar de Batna en 1982-83. Il fut envoyé à Paris, bénéficiant d'une bourse de détachement par le Ministère de l'Enseignement Supérieur. A la Sorbonne Paris IV, il a obtenu un Doctorat N.R en lettres modernes en 1994 [1], où il a assuré une charge de cours sur la littérature de l'exil, en collaboration avec le Professeur Jean Déjeux. Chercheur associé au C.E.R.C à Paris III, (Centre d'Etude et de Recherche Comparée) , dirigé par le Professeur Jean Bessière, il A travaillé sur l'immigration et les questions qui touchent à l'identité et aux langues maternelles. Il est membre de la Société des gens de lettres[2] et de l'Union internationale de la presse francophone[3]. Conférencier, Conseiller d'édition, directeur de projets de recherche, il anime des conférences notamment en France, Algérie, Maroc, Liban et de nombreux colloques dans le monde, sur l’histoire, la littérature et la philosophie.

A collaboré à des revues: Hommes et Migrations; ( France)Diversité (France); Pensée plurielle (Belgique), ainsi qu'à des revues d'université pour le Maroc et l'Algérie.

A contribué à plusieurs journaux francophones: El Moudjahid, El Watan, Quotidien d'Oran, Réflexion(en Algérie); Le Monde (France) et des journaux arabophones : لسان الحر (Langue libre) et حوار العرب (Dialogue arabe).

Principales publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Voix de l'exil, L'Harmattan,
    Ouvrage portant sur la culture de l'immigration. Préface de Jean Bessière.
  • Les Mots, L'Harmattan,
    illustration par Jean-Pierre Reveste.
  • Maghrébins de France : De 1960 à nos jours, la naissance d'une communauté, Privat,
    Ouvrage réalisé sous la direction de Mohand Khellil avec la collaboration d'Abdelkader Benarab, de Michel Cadé et de Christian Lochon, qui a fait partie de la présélection du 37e Prix de l'amitié franco-arabe[4].
  • Frantz Fanon : L'Homme de rupture, Paris, éd.Alfabarre|année=2010, réface de Lilyan Kesteloot.
  • La Bataille de Sétif,Paris, L'Harmattan, 2011
  • Islam et immigration, L'Harmattan,
    Préface de Paul Balta.
  • Colonialisme et résistance, Anthropologie africaine et littérature afro-américaine, préface de L. Kesteloot, éd. L'Harmattan, 2017.

Contributions à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Le temps en philosophie: le temps de l'homme, in Testimonies and Paths of Inquiry, Lebanese Association of Women Researchers, Bahithat, Vol. XVII 2016-2017
  • Les Printemps arabes vus par les intellectuels arabes, in Arab Thought Foundation, Beyrouth, 2014

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Le Souffle du Dahra, résistance algérienne de 1924 à 1962,préface de BENARAB Abdelkader, auteur, Benali Boukortt, Ed. Le Scribe/L'Harmattan, 2013
  • Épreuves pratiques en psychiatrie, préface de BENARAB Abdelkader, auteur, Pr. A. M. Alouani, éd. L'Harmattan, 2017.

Œuvres coéditées et traduites en arabes[modifier | modifier le code]

Subventionnées par le Ministère algérien de la culture :

  • Frantz Fanon, sous le titre: فرانس فانون، رجل القطيعة
  • La Bataille de Sétif, sous le titre معركة سطيف

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF12473987) (consulté le )
  2. « Les auteurs qui ont rejoint la SGDL », sur Société des gens de lettres (consulté le 24 avril 2013)
  3. Faouzi Senoussaoui, « L’histoire au centre de la fiction : La Bataille de Sétif d'Abdelkader Benarab », Liberté,‎ (lire en ligne)
  4. « Écrire la Palestine - Prix de l'amitié franco-arabe 2004 », sur Babelmed (consulté le 25 avril 2013)

5. Publications de Benarab abdelkader sur Cairn.info

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]