Liberté (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liberté
Image illustrative de l’article Liberté (Algérie)

Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 115 000 ex. (2006)
Date de fondation
Date du dernier numéro
Ville d’édition Alger

Directeur de publication Ali Ouafek
Directeur de la rédaction Farid Alilat[1]
Rédacteur en chef Hamid Saïdani
Djilali Benyoub
ISSN 1111-4290
Site web liberte-algerie.com

Liberté est un quotidien généraliste algérien en langue française. Fondé en dans un contexte d'ouverture de la presse écrite aux acteurs privés, le journal se maintient pendant près de trois décennies avant de cesser de paraître en . Au niveau international, il est surtout connu pour publier dans chaque édition une caricature d'Ali Dilem.

Histoire[modifier | modifier le code]

Liberté a été créé le , par quatre associés, trois journalistes professionnels Ahmed Fattani, Hacène Ouabjeli, Ali Ouafek et l'homme d'affaires Issad Rebrab. Cette création est intervenue dans le contexte politique d'après- où foisonnent des idées et des forces démocratiques face à un mouvement intégriste conquérant déjà et menaçant.

Le quotidien a payé un lourd tribut lors de la décennie noire avec quatre employés du journal, dont deux journalistes, assassinés par les groupes terroristes islamistes. Il s'agit de Ahmed Benkhelfallah (chauffeur), Hamid Mahiout (journaliste), Zineddine Aliou Salah (journaliste) et Nordine Serdouk (agent de sécurité)[2].

Le , Liberté fait partie des six quotidiens algériens suspendus de parution. La raison invoquée est le non paiement de dettes dues aux sociétés d’impression publiques .La Fédération internationale des journalistes (FIJ) parlera de décision politique[3]. Liberté revient dans les kiosques une dizaine de jours plus tard, le [4].

Disparition[modifier | modifier le code]

Le 31 mars 2022, Omar Ouali, ancien relecteur en chef de Liberté, a révélé que le journal va cesser de paraitre à partir du 6 avril 2022 en raison de problèmes financiers[5]. La procédure du dépôt de bilan par l’entreprise éditrice du journal Liberté sera lancée le 6 avril 2022 et le journal Liberté continuera à paraître jusqu’à la fin du mois d’avril.

Le 2 avril 2022, la décision de fermeture de Liberté a été confirmée par le propriétaire du titre Isaad Rebrab et par les journalistes et travailleurs lors d’une réunion tenue pour tirer au clair la situation[6].

Face à cette annonce de fermeture du média Liberté, plusieurs personnalités publiques ont réagi et ont appelé à sauver ce fleuron du paysage médiatique algérien. Zohra Drif Bittat, moudjahida et ancienne condamnée à mort, Yasmina Khadra, Boualem Sensal et Mohamed Fellag entre autres se sont mobilisés pour sauver le journal[7]. Des politiciens algériens se sont également joints à cet élan de solidarité. Louisa Hanoune, Mohcine Belabbes et Zoubida Assoul sont unanimes à saluer l'apport du journal au paysage médiatique et à interpeller le propriétaire du journal pour reconsidérer sa décision[8],[9],[10].

En plus des personnalités et organisations locales, l'Union européenne et Reporters sans frontières ont alerté sur l'impact de cette décision sur la liberté de la presse en Algérie.[11]

La décision de la fermeture définitive du journal Liberté a été actée le mercredi 6 avril lors d’une assemblée générale des actionnaires de la société éditrice du quotidien. Ainsi, Liberté va continuer à paraître jusqu’au 14 avril avec la sortie de son dernier numéro avant de cesser définitivement.[12],[13],[5].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Contenu et format[modifier | modifier le code]

Le journal utilise le format tabloïd (41 cm x 29 cm environ).

Liberté est un quotidien généraliste qui traite aussi bien de politique intérieure que de sport, de culture ou d'actualité internationale. Parmi les rubriques phares du journal, citons :

  • Le Radar (en page 5) : une collection de textes courts mêlant indiscrétions, insolite et informations rapides.
  • La caricature d'Ali Dilem (en page 24, dernière page).
  • Contrechamp de Mustapha Hammouche (en page 24) : analyse politique.
  • Des Gens et des Faits : page réservée à la publication de récits, nouvelles ou romans en plusieurs épisodes. Auteurs : Adila Katia, Yasmina Hanane, dessin de A. Ammouri.
  • Des suppléments :
    • Sport par Samir Lamari
    • Économie par Ali Titouche

Journalistes de Liberté, passés ou présents[modifier | modifier le code]

  • Ahmed Fattani
  • Hacène Ouandjeli
  • Ali Ouafek
  • Zoubir Ferroukhi
  • Mustapha Mohammedi
  • Mustapha Hammouche
  • Hamid Saidani
  • Djilali Benyoub
  • Ali Dilem
  • Farid Belgacem
  • Samir Lamari
  • Khaled Remouche
  • Akli Rezouali
  • Badreddine Khris
  • Karim Kebir
  • Lyes Menacer
  • Karim Benamar
  • Hanafi Hattou
  • Mohamed Mouloudj
  • Samir Leslous
  • Samir Ould-Ali
  • Said Oussad
  • Salim Koudil
  • Imène Amokrane
  • Meziane Rabhi
  • Ali Boukhlef
  • Ali Titouche
  • Sihem Benmalek malika ben medjbour souhila hammadi nabila saidoune rosa hendel amina hadjiat

Tirage[modifier | modifier le code]

Les derniers chiffres officiels remontent à l'année 2006. Liberté affichait un tirage de 114 500 exemplaires selon le Ministère de la communication algérien. Ce chiffre le classe en quatrième position des tirages de la presse quotidienne algérienne et en troisième position si l'on ne tient compte que des quotidiens francophones[14].

En , le quotidien arabophone El Khabar a publié un sondage réalisé par l'institut IMMAR[15]. Ce sondage classe Liberté en tête des quotidiens les plus lus de la région du centre de l'Algérie (qui englobe l'Algérois, la Kabylie et la Mitidja). Liberté se classe deuxième pour la région sud et cinquième pour les régions ouest et est du pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.liberte-algerie.com/actualite/ali-ouafek-nouveau-directeur-de-liberte-9887
  2. Hommage à nos amis assassinés
  3. Réaction du FIJ concernant la suspension de 6 quotidiens algériens
  4. fil d'actualité de l'année 2003 du site Algeria Watch
  5. a et b « Le journal Liberté Algérie met la clé sous la porte » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  6. « Rebrab refuse de recevoir le collectif du journal Liberté » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  7. « Des intellectuels en Algérie et en France appellent à sauver le journal Liberté » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  8. « Collecte, pression et stockage de papier-carton : Lancement du premier projet à Skikda - Contribution : Liberté », sur www.liberte-algerie.com (consulté le )
  9. « Fin de Liberté : Louisa Hanoune adresse une lettre à Rebrab » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  10. Rédaction, « Mohcine Belabbas : « La décision d’Issad Rebrab de fermer le Journal Liberté sonne comme une offrande au pouvoir » », sur Algérie Focus, (consulté le )
  11. « L'UE et RSF réagissent à la disparition du journal Liberté » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  12. « La fermeture du journal Liberté actée » Accès libre, sur observalgerie.com, (consulté le )
  13. « Médias : la fermeture du journal Liberté actée », sur Algerie Eco, (consulté le )
  14. Chiffres officiels des tirages de la presse algérienne 2006
  15. Sondage IMMAR juillet 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]