Abalessa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abalessa
Noms
Nom arabe أباليسا
Nom berbère abalisa
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tamanrasset
Code ONS 1102
Démographie
Population 9 163 hab. (2008[1])
Densité 0,12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 53′ 00″ nord, 4° 51′ 00″ est
Superficie 74 563 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tamanrasset.
Localisation de la commune dans la wilaya de Tamanrasset.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Abalessa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Abalessa

Abalessa est une commune algérienne, située dans la wilaya de Tamanrasset et à 80 km du chef-lieu, au sud-est de l'Algérie. Le dernier recensement datant de 2008 établit le nombre d'habitants de la commune à 9163 habitants dont 3 899 habitants pour le seul chef-lieu de la commune. C'est l'ancienne capitale du Hoggar[réf. nécessaire].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Abalessa signifie "lieu cultivable" en tamazight.

Géographie[modifier | modifier le code]

Abalessa se trouve à 80 km à l'ouest du chef-lieu de la wilaya. Le code postal de la commune est le 11120.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune est célèbre pour le Tombeau de Tin Hinan, ancêtre mythique et reine des Touaregs. Cette femme serait arrivée dans la région de l'Ahaggar et y aurait vécu au IVe siècle ou Ve siècle apr. J.-C. En 1925, des archéologues ont découvert près d'Abalessa un caveau avec un squelette appartenant à une femme, ainsi que son mobilier. Ils attribuèrent le squelette à Tin Hinan.

Aujourd'hui, le squelette de Tin Hinan est exposé au Musée du Bardo, à Alger. Le monument funéraire dans lequel elle fut découverte continue à être une attraction touristique très prisée par les touristes visitant Tamanrasset.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

  • Premier festival du dromadaire du 7 au 9 janvier 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]