Groupe 3SI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 3 Suisses International)

Groupe 3SI
logo de Groupe 3SI

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1987 : Création
Disparition 2017
Forme juridique Société anonymeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social CroixVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce en ligne et services au commerce en ligne
Société mère Otto Group
Site web www.groupe3si.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Le Groupe 3SI (ex 3 Suisses International) était un groupe français dont le siège était situé à Croix (Nord). Le Groupe 3SI était une filiale d'Otto Group.

Le Groupe 3SI était un groupe de commerce en ligne et de services au commerce en ligne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, les deux actionnaires de référence du Groupe 3SI étaient le groupe allemand Otto à 51 % et la famille Mulliez pour 44 % via sa holding Fipar, le reste étant détenu par les salariés (5 %)[1].

Le , le groupe Otto annonce son intention d'acquérir la participation de la famille Mulliez, et de racheter également les participations minoritaires pour être actionnaire à 100 % dans les activités commerce en ligne BtoC et Services au commerce en ligne du groupe[2]. Le reste des activités précédemment détenues (Bruneau, Contentia, Direxi, participations dans Cofidis Participations, actifs immobiliers…) est regroupé dans une structure dénommée Argosyn et totalement indépendante du nouveau Groupe 3SI, tout en étant toujours détenu conjointement par le groupe Otto et la famille Mulliez[3].

En , 3Si annonce la vente de ses filiales : Becquet, Blancheporte et Venca (en), les deux premières étant des filiales françaises et la dernière est présente en Espagne et au Portugal[4]. Blancheporte est vendu en à son directeur général Frank Duriez, ainsi qu'à son comité de direction[5]. En , Domoti rachète Becquet[6],[7][réf. non conforme].

En , l'entreprise décide de mettre un terme à toutes les activités liées à la vente en ligne en France, en Belgique, en Espagne, en Allemagne, en Autriche et en République tchèque. 3SI se concentrera uniquement sur les services aux entreprises de commerce en ligne, avec le distributeur de colis Mondial Relay et le préparateur de commandes Dispeo. Il met fin à son activité historique de vendeur de produits textiles fabriqués dans le Nord.

En , le groupe entre en négociation pour le rachat des 3 Suisses par le groupe lillois Domoti[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Il comportait deux types d'activités complémentaires :

  • commerce en ligne : Mode et univers de la maison  : 3 Suisses, 3 Pagen, Blancheporte, Becquet, Helline, Cemod-CZ, Unigro, Venca, Vitrine Magique, WITT international, Moda Vilona, Excedence, Modino, ainsi que la place de marché 2xMoinsCher entre 2006[9] et 2012[10] ;
  • services au commerce en ligne : Chaîne graphique (Cité Numérique, Taylormail) // Relation client (Mezzo) // Chaîne logistique (Dispeo, Mondial Relay).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Croix : le géant allemand Otto prend le contrôle du e-commerce de 3SI (ex-3 Suisses International) - La Voix du Nord », sur www.lavoixdunord.fr, (consulté le ).
  2. Sylvie Lavabre, « L'allemand Otto veut rivaliser avec Amazon grâce à 3SI », LSA, (consulté le ).
  3. Sylvie Lavabre, « 3SI annonce une nouvelle organisation », LSA, (consulté le ).
  4. L’ex 3 Suisses cède Becquet et BlanchePorte, Olivia Detroyat, Le Figaro, .
  5. « Blancheporte cédée à son directeur général », sur lsa-conso.fr (consulté le ).
  6. « Domoti reprend les catalogues Becquet », (consulté le ).
  7. La Voix du Nord, « 3 Suisses international vend Becquet, 90 emplois préservés, des recrutements prévus » (consulté le ).
  8. « Les 3Suisses en passe d'être rachetés », sur France Info, .
  9. « Le site 2xMoinsCher.com repris par 3 Suisses International », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  10. « 3 Suisses confirme la fermeture prochaine de 2xmoinscher », Journal du Net,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]