1er régiment de chasseurs à pied (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1er régiment.

1er régiment de Chasseurs à Pied
Création 30 mars 1831
Dissolution 1 juillet 1994
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Allégeance Coats of arms of Belgium Military Forces.svg Armée belge
Branche Force terrestre
Type infanterie
Garnison Mons, Charleroi, Liège
Couleurs jaune et vert
Devise Toujours en avant
Marche Marche du 1er Régiment de Chasseurs à Pied
Guerres Campagne des dix-jours, Première Guerre mondiale, Seconde Guerre mondiale

Le 1er régiment de Chasseurs à Pied (néerlandais : 1ste Regiment Jagers te Voet) était une unité d'infanterie de la force terrestre des forces armées belges.

Historique[modifier | modifier le code]

Un premier 1er régiment de chasseurs à pied fut formé lors de la révolution belge de 1830 à partir de volontaires et de conscrits belges de bataillons de chasseurs et de grenadiers de l'armée néerlandaise. Entre 1831 et 1836, plusieurs corps francs y sont adjoints. De 1834 à 1850, ce régiment est en garnison à Mons. L'arrêté royal du 9 juillet 1847, renomme le 1er chasseurs à pied en régiment de Chasseurs-Carabiniers, puis par l'arrêté du 5 mars 1850 en 1er régiment de carabiniers. Il existe encore actuellement, sous la dénomination de Régiment Carabiniers Prince Baudouin - Grenadiers après sa fusion avec le 1er régiment de grenadiers en juin 1992.

Création officielle[modifier | modifier le code]

Il fut officiellement créé le 29 janvier 1874 par arrêté royal par le regroupement de 6 compagnies du 1er régiment de Carabiniers, avec 5 compagnies du 2e et 5 du 3e régiment de chasseurs à pied. Une musique est également adjointe au régiment.

Il est effectivement formé le 1er avril de la même année à Mons.

Le 1er chasseurs à pied quitte Mons pour Charleroi en 1880 à l'exception du 3e bataillon qui y retourne d'octobre 1883 jusqu'en 1884.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Monument pour les soldats des 1er et 4e régiments de Chasseurs à Pied morts lors de la Première Guerre mondiale au parc reine Astrid à Charleroi.

Lors de la mobilisation d'août 1914, le régiment est scindé et donne naissance à 2 régiments supplémentaires, le 4e régiment de chasseurs à pied et le 1er régiment de chasseurs de forteresse.

Il combat sur le front de l'Yser où il obtient plusieurs citations.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Excepté juin et juillet 1919, où il est déployé en Allemagne avec le statut de troupe d'occupation, le régiment est caserné dans la région de Liège à partir de novembre 1918.

Il part pour la Rhénanie le . En 1923, il est rattaché à la 4e division d'infanterie du 3e Corps d'Armée regroupant les unités d'occupation. En janvier 1926, le régiment rentre à Mons sauf son 1er bataillon qui prend quartiers à Bruxelles.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la mobilisation de 1939, il est intégré à la 5e division d'infanterie et prend part à la formation du 4e, 7e et 10e régiments de chasseurs à pied. Il participe à la campagne de mai 1940 Lors de la capitulation de l'armée belge, le régiment est dissous.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Le 8 mars 1946, le 1er bataillon de la 5e brigade d'infanterie, reprend le nom et les traditions du 1er régiment de chasseurs à pied. En 1949, le bataillon est envoyé en Allemagne de l'Ouest et est intégré à la 7e brigade d'infanterie. Le bataillon est dissous une seconde fois le à la suite d'une réorganisation de l'armée.

Il est reformé le comme bataillon de réserve, intégré à la 8e brigade d'infanterie jusqu'à leur suppression en 1968.

En 1972, le 4e bataillon de chasseurs à pied est renommé et reprend les traditions et le nom du régiment.

En 1981, le bataillon constitue l'un des états-majors tactiques du 5e régiment de province chargé de la Défense Militaire du Territoire en Hainaut.

En 1995, le 5e bataillon de province, formé de réservistes, se voit attribuer les traditions du 1er régiment de chasseurs à pied. L'unité est dissoute en 2005.

En 2006, l'état-major du régiment de la province de Hainaut reprend les traditions du 1er régiment de chasseurs à pied.

Étendard[modifier | modifier le code]

Un premier étendard fut remis par le roi Léopold II le au camp de Beverloo. Le 23 juin 1995, il est attribué au régiment territorial des chasseurs à Pied. En 2005, il est attribué à l'état-major de la province de Hainaut.

Il porte les inscriptions suivantes :

  • Campagne 1914-1918
  • Yser
  • Merckem
  • Oostnieuwkerke
  • Liège
  • Anvers
  • Most-lez-Roulers

Il porte également la fourragère aux couleurs de l'Ordre de Léopold.

Liens externes[modifier | modifier le code]