16, rue Cujas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hotel 3 colleges.jpg

Le 16, rue Cujas se situe au coin de la rue Cujas et de la rue Victor-Cousin, dans le Quartier latin de Paris (5e arrondissement de Paris).

Ce bâtiment est actuellement occupé par l’Hôtel des 3 Collèges dont le nom fait référence à trois anciens collèges de la montagne Sainte-Geneviève : la Sorbonne, le collège de Cluny et le collège des Cholets.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel se trouve à l’emplacement de l’ancien collège de Cluny, fermé à la Révolution, où le peintre David installa son atelier pour peindre Le Sacre de Napoléon. Le puits du collège est encore visible dans l’hôtel actuel.

Arthur Rimbaud mentionne la cour intérieure de l'immeuble dans une lettre à Ernest Delahaye de juin 1872 : « J’ai une chambre jolie, sur une cour sans fond, mais de trois mètres carrés. La rue Victor-Cousin fait coin sur la place de la Sorbonne par le café du Bas-Rhin et donne dans la rue Soufflot, à l'autre extrémité ».

Alors « hôtel de Flandres », le poète Raoul Ponchon y vécut de 1911 à sa mort en 1937. Le poète hongrois Miklós Radnóti y passa les étés 1937 et 1939, séjours qu’il évoque dans son poème « Paris » : « Au coin du Boul’Mich’ et de la / Rue Cujas le trottoir un peu s’incline ». Une plaque commémorant sa mémoire à l’entrée de l’immeuble cite des vers de son poème « Espagne » : « Des peuples entiers, liberté, te clament / Ainsi dans Paris, ces chants d’aujourd’hui ».

Dans les années 1950, cet hôtel fut un lieu prisé des voyageurs latino-américains sans le sou. L’écrivain colombien Gabriel García Márquez y écrivit en 1956 ses romans Pas de lettre pour le colonel et La mala hora. Une plaque du sculpteur Milthon lui rend hommage à l'entrée. L’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa y logea quelque temps plus tard.

L’hôtel actuel fournit aussi des prestations en rapport avec l’activité universitaire, telles que l'accueil des réceptions suivant habituellement les soutenances de thèse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :