Şivan Perwer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Şivan Perwer
Shivan Perwer.png

Şivan Perwer lors d'un concert à Malmö (Suède) en 2005

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
Siverek. (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Instrument

Şivan Perwer (de son vrai nom : Ismail Aygün), né le à Siverek dans la région d'Urfa en Turquie, est un poète, chanteur et joueur de saz kurde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de musiciens, Sivan Perwer est devenu le chanteur le plus populaire de sa génération au Kurdistan et dans la diaspora kurde[1]. Sa popularité est également grande parmi les Azéris, les Turcs et les Iraniens[réf. nécessaire]. Il est issu de la tradition des Dengbêj, anciens bardes, conteurs qui parcouraient les villages du Kurdistan. La musique de Sivan originale, puissante, puise sa sève dans la beauté rude des montagnes et des hauts plateaux du Kurdistan. Une musique qui, pendant des siècles, a été le véhicule privilégié, voire principal de la transmission de la mémoire populaire. Sivan est un défenseur passionné de son peuple et de sa musique. C'est ainsi qu'il est devenu naturellement une icône de la résistance kurde en Irak, en Iran et en Turquie.

Alors qu'il a acquis une renommée internationale, Sivan Perwer était en exil, depuis 1976, ne pouvant pas retourner en Turquie il vécut en Allemagne[1]. Cependant en 2013 le premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan a levé cet interdit en autorisant Şiwan Perwer a rentrer sur le territoire turc. Bien que ses chansons les plus traditionnelles soient aujourd'hui autorisées à la vente, une majorité de son œuvre continue d'être interdite en Turquie et en Iran. Les Kurdes n'ont pourtant jamais cessé de l'écouter risquant par là même la prison en Turquie où même, il y a quelques années, la peine de mort sous le régime de Saddam Hussein en Irak[2]. Malgré toutes les persécutions qu'il a subies de la part de ces gouvernements successifs[2], Sivan Perwer reste lucide et n'incite pas à la violence : « Il n’y a pas de différence entre une mère turque et une mère kurde. Je ne chanterai jamais des paroles qui encouragent à tuer des Turcs. »

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Govenda Azadixwazan (1975)
  • Hevale Bar Giranim (1976)
  • Herne Pes (1977)
  • Ey Ferat (1978)
  • Kine Em (1979)
  • Hay Dil (1980)
  • Gele Min Rabe (1981)
  • Agiri (1982)
  • Bilbilo / Ferzê (1983)
  • Dotmam (1985)
  • Lê Dîlberê (1986)
  • Helebçe (1988)
  • Xewna Min / Qasimlo (1991)
  • Zembîlfiros (1992)
  • Ya Star (1995)
  • Naze (1996)
  • Heviya Te (1999)
  • Roj û Heyv (2000)
  • Sarê (2001)
  • Helbestên bijartî yên 1 /Kirîvê (2002)
  • Helbestên bijartî yên 2/Klasîk (2003)
  • Helbesten Bijarti yên 3 (2004)
  • Min bêriya te kiriye (2004)
  • Diwana Şivan Perwer(2005)
  • Destana Rojava (2011)
  • Şivanname/Gazınd (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Biographie sur le site officiel » (consulté le 27 octobre 2008).
  2. a et b « Portait de Sivan Perwer dans Mondomix » (consulté le 27 octobre 2008).

Liens externes[modifier | modifier le code]