Évolution du point culminant des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'évolution du point culminant des États-Unis suit l'évolution du territoire du pays et de ses différentes extensions. L'actuel point culminant est le Denali à 6 190 mètres en Alaska.

Évolution du point culminant[modifier | modifier le code]

Le Delaware est le premier États à ratifier la constitution des États-Unis le 7 décembre 1787, d'où son surnom de First State. Le premier point culminant des États-Unis est donc l'Ebright Azimuth dans le Nord du Delaware à 136 mètres d'altitude.

Le , la Pennsylvanie ratifie à son tour la constitution des États-Unis, le point culminant se déplace au mont Davis à 979 mètres d'altitude.

Le , la Géorgie ratifie à son tour la constitution des États-Unis, le point culminant se déplace au Brasstown Bald à 1 458 mètres d'altitude.

Le , la New Hampshire ratifie à son tour la constitution des États-Unis, le point culminant se déplace au mont Washington à 1 916 mètres d'altitude.

Le , la Caroline du Nord ratifie à son tour la constitution des États-Unis, le point culminant se déplace dans cet État au mont Mitchell à 2 037 mètres d'altitude.

Le , le Texas devient le 28e État et le point culminant se déplace dans cet État au pic Guadalupe à 2 667 mètres d'altitude.

Le , la Californie devient le 31e État et le point culminant se déplace dans cet État au mont Whitney à 4 421 mètres d'altitude.

En 1867, les États-Unis achètent l'Alaska aux Russes. Le , il devient le 49e État et le point culminant s'y déplace au Denali à 6 190 mètres.