Étorphine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Étorphine
Image illustrative de l’article Étorphine
Structure moléculaire de l'étorphine
Identification
No CAS 14521-96-1
No ECHA 100.035.017
No EC 238-535-9
Code ATC « QN02AE90 »
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C25H33NO4  [Isomères]
Masse molaire[1] 411,5338 ± 0,0237 g/mol
C 72,96 %, H 8,08 %, N 3,4 %, O 15,55 %,
Propriétés physiques
fusion 214 à 217 °C

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'étorphine est un opioïde semi-synthétique possédant des propriétés analgésiques à peu près 10 000 fois plus puissantes que celles de la morphine. Elle a été fabriquée pour la première fois en 1960 à partir de l'oripavine (en) et reproduite en 1963 par un groupe de recherche de la compagnie Macfarlan-Smith and Co., à Édimbourg, dirigé par le professeur Kenneth Bentley[2],[3]. Elle peut également être produite à partir de la thébaïne.

Son effet analgésique est d'une puissance 10 000 fois supérieure à celle de la morphine du fait d’une affinité avec les récepteurs morphiniques et d’une liposolubilité 300 fois plus élevée que la morphine. Sa liposolubilité explique son action rapide et la brièveté de ses effets. Habituellement utilisée pour la capture des animaux sauvages, elle crée une dépression respiratoire mortelle chez l'homme (ce qui explique que la substance ne soit pas commercialisée sous forme de médicament).

L'étorphine est utilisée la plupart du temps pour immobiliser de gros animaux sauvages (éléphants et autres gros mammifères notamment). Pour cette raison, elle a été surnommée « jus d'éléphant. » À faible dose, elle a des effets excitants, et a également été utilisée pour le dopage de chevaux de course. Légalement, l'étorphine n'est disponible que pour des utilisations en médecine vétérinaire.

La diprénorphine peut contrer les effets de l'étorphine lorsqu'elle est administrée dans un ratio de 1,3 part pour une part d'étorphine.

Un dérivé de l'étorphine, la dihydroétorphine (en), a été utilisée comme antalgique sur l'Homme en Chine.

Légalité[modifier | modifier le code]

Hong Kong[modifier | modifier le code]

À Hong Kong, l'étorphine ne peut être utilisée légalement que par des travailleurs de la santé et pour la recherche universitaire. La substance est disponible sur ordonnance en pharmacie.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Aux Pays-Bas, elle ne peut être utilisée que dans les zoos pour immobiliser les grands animaux.

Divers[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Dans la série Dexter, la fameuse seringue utilisée par Dexter Morgan pour immobiliser ses proies humaines contient du M99.

Dans la série Scandal, l'épisode 7 saison 2, l'étorphine est utilisée, avec un résultat mortel en quelques secondes.

Dans la saison 6 de Une saison au zoo, Cyril Hue, le vétérinaire, est amené à utiliser du M99 pour anesthésier une girafe du parc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Bentley KW, Hardy DG. « New potent analgesics in the morphine series » Proceedings of the Chemical Society. 1963;220.
  3. (en) Bentley KW, Hardy DG. « Novel analgesics and molecular rearrangements in the morphine-thebaine group. 3. Alcohols of the 6,14-endo-ethenotetrahydrooripavine series and derived analogs of N-allylnormorphine and -norcodeine » Journal of the American Chemical Society. 1967;89(13):3281-92. PMID 6042764

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]