Étienne II d'Aligre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étienne d'Aligre.

Étienne II d'Aligre, né le à Chartres, et mort le à Versailles[1], est un homme d'État français, sous Louis XIII et Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 23 ans, en 1615, il est reçu conseiller au Grand Conseil de Louis XIII, qui l'envoie à Venise en tant qu'ambassadeur. À son retour, il est nommé conseiller d'État en 1635, puis intendant de justice à Caen en 1638, et commis en 1645 à la gestion des États de la province du Languedoc

En 1651, il est conseiller d'honneur au parlement de Paris, et deux ans plus tard, directeur de la surintendance des finances pendant 10 mois, puis chef du Conseil de commerce de la marine, en 1654.

Louis XIV établit un Conseil royal des Finances en 1661, et est le 1er choisi comme commissaire[1].

Il est doyen du Conseil du roi, lorsque celui-ci se charge des sceaux à la mort de Pierre Séguier, puis devant se mettre à la tête de ses armées, Louis XIV nomme d'Aligre à la garde des sceaux de France le . Et le [2], il devient chancelier de France, office qu'il garde jusqu'à sa mort, arrivée à Versailles le à l'âge de 85 ans[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille d'Aligre.

Il est le fils aîné d'Étienne d'Aligre (1559-1635) et d'Élisabeth Chappelier (sœur de la mère d'Élisabeth Turpin, femme de Michel Le Tellier). Michel Le Tellier est son cousin germain[3].

Il épouse :

  1. Jeanne l'Huillier, fille de François, seigneur d'Interville, secrétaire du conseil; et d'Anne Brachet-de-Portmorand; avec qui il eut 18 enfants.
  2. Geneviève Guynet (†1657), veuve de Jean de Gué, seigneur de Villetaneuse, maître des comptes; et fille de Nicolas Guynet, conseiller au Grand Conseil, et de Geneviève Gaslau
  3. Geneviève l'Huillier (†1685), veuve de Michel Moreau, lieutenant civil au Châtelet; fille de Jérôme l'Huillier, procureur en la chambre des comptes, et d'Isabelle Dreux

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Les armes de la famille d'Aligre se blasonnent ainsi :

« burelé d'or et d'azur de dix pièces ; au chef d'azur chargé de trois soleils d'or »[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

D. J. Sturdy, The D'Aligres de La Rivière. Servants of the Bourbon State in the Seventeenth Century, Woodbridge : The Boydell Press, et New York : St. Martin's Press, 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]