Étienne Ier d'Aligre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étienne d'Aligre.
Étienne d'Aligre
Description de cette image, également commentée ci-après

Statue dans l'église Saint-Germain-l'Auxerrois

Naissance
Chartres
Décès
Pontgouin
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Descendants
Famille

Étienne Ier d'Aligre, né en 1559 à Chartres, et mort le à Pontgouin, est un homme d'État français du XVIIe siècle, qui remplit différentes fonctions importantes sous Louis XIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reçu président au siège présidial de Chartres, il prête serment au parlement de Paris le , puis devient conseiller au Grand Conseil et intendant de la maison de Charles de Bourbon, comte de Soissons, qui le nomme tuteur honoraire de son fils, Louis. Henri IV le nomme président au parlement de Bretagne[1].

Sous Louis XIII, il est conseiller ordinaire dans ses Conseils d'État et de finances[1].

Le , il est commis à l'office de garde des sceaux de France, et le 3 octobre, après la mort de Nicolas Brûlart de Sillery, Louis XIII le nomme chancelier de France, mais suite à des intrigues, il doit rendre les sceaux le [2].

Décès[modifier | modifier le code]

Dès 1626[3], par ordre de sa Majesté, il est exilé sur sa terre de la Rivière, à Pontgouin, dans le Perche. Il y finit ses jours, laissant la réputation d'être l'un des magistrats les plus intègres de son siècle, mais un ministre faible et timide. Il meurt le dans sa maison (terre et maison de campagne des évêques de Chartres, futur château de La Rivière[4]) à Pontgouin, à l'âge de 75 ans[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille d'Aligre.

Il est le fils de Raoul Haligre, sieur de Chonvilliers, et de Jeanne Lambert[1].

Il épouse Marie Élisabeth Le Chapelier (sœur de la mère d'Élisabeth Turpin, femme de Michel Le Tellier[4]), dont il eut[5] :

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Chateau des Vaux Blason Aligre.jpg Les armes de la famille d'Aligre se blasonnent ainsi :

« burelé d'or et d'azur de dix pièces ; au chef d'azur chargé de trois soleils d'or »[6].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]