Étienne-Marie Stirnemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étienne-Marie Stirnemann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Religion

Étienne-Marie Stirnemann, né à Colmar (Alsace), est un prêtre missionnaire catholique, fondateur de foyers d'accueil pour enfants des rues en Guinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne-Marie Stirnemann est originaire de Colmar, en Alsace[1].

Il devient prêtre, licencié en théologie en 1970, et missionnaire. Il est autorisé en 1993 à quitter son ordre religieux en Alsace, pour fonder les foyers Saint-Joseph en Guinée, sur la sollicitation du cardinal Sarah, alors évêque de Conakry[1].

L'association humanitaire Kephas qu'il a créée, a pour but d'aider les enfants des rues. L'association leur offre un foyer, les rescolarise et leur propose une formation professionnelle. Plusieurs centaines d’enfants sont chaque année extraits de la rue et recueillis dans ces foyers, où ils trouvent un vrai refuge, après plusieurs années éprouvantes dans la rue[1]. En 2017, quatre cents enfants sont pris en charge dans dix foyers répartis dans trois villes : Conakry, Labé et N’Zérékoré[1]. 2000 jeunes ont profité de ces foyers, certains sont retournés vivre avec leur famille ; les autres sont en études supérieures, travaillent professionnellement ou sont en recherche d'emploi[1]. Les éducateurs recueillent les enfants qui ont dormi dehors, essayent de les réintégrer dans leur famille, ou les accueillent dans un foyer selon leur âge[2].

Le Père Étienne-Marie Stirnemann a également écrit des livres, au regard sans complaisance, sur certains dysfonctionnements dans l'Eglise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Yolaine Luc, L'Eglise de la rue : Comment l'Eglise en Martinique va-t-elle relever ce défi ?, Zurich, LIT Verlag, (ISBN 3643909020 et 978-3-643-90902-2), p. 13.
  2. « Foyers Saint-Joseph à Conakry », sur association-aimer.fr (consulté le 7 juin 2019).

3. Site internet "www.enfantsdesrues-kephas.com"