États généraux des Pays-Bas autrichiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les États généraux des Pays-Bas autrichiens furent une assemblée représentative des différentes provinces des Pays-Bas autrichiens (17).

Historique[modifier | modifier le code]

Ce sont les ducs de Bourgogne qui ont mis en place cette institution en 1464 à l'époque des Pays-Bas bourguignons (1384-1482). Ce conseil a été conservé pendant les différentes allégeances des Pays-Bas, à savoir les Pays-Bas des Habsbourg (1482-1549) et les Pays-Bas espagnols (1549-1713). À la scission des sept provinces du Nord, en 1581, celles-ci mirent également en place les États généraux des Provinces-Unies.

Contexte géopolitique[modifier | modifier le code]

À la suite du traité d'Utrecht (1713), la suzeraineté des Pays-Bas méridionaux est transférée à la Maison d'Autriche dans le cadre du Saint-Empire. Cependant, en pratique, les Pays-Bas sont partagés en plusieurs entités :

Le Traité des barrières (1715) met fin à ce morcellement et concède l'occupation de huit places fortes par les troupes des Provinces-Unies.

La politique intérieure des Pays-Bas autrichiens[modifier | modifier le code]

L'empereur Charles VI nomme en 1716 un gouverneur des Pays-Bas, Eugène de Savoie, un ministre plénipotentiare, le Marquis de Prié et installe à Vienne le Conseil suprême des Pays-Bas en 1717.