Éric Clua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éric Clua
Image dans Infobox.
Éric Clua en 2019
Biographie
Naissance
(57 ans)
Gimont dans le Gers
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Éric Clua (né en 1964) est un vétérinaire français qui s'intéresse à l’apnée et aux requins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Gimont dans le Gers, d’un père vétérinaire fonctionnaire du ministère de l'Agriculture et d’une mère ingénieure chimiste, il est l’aîné d’une fratrie composée de trois frères et une sœur [réf. nécessaire].

Un stage de vétérinaire entre 1991 et 1994 à la Dominique (Petites Antilles) lui permet d'étudier le nourrissage des porcs à partir de déchets des bananeraies [1],[2]. En Mauritanie ensuite, il travaille sur les oiseaux du Parc national du banc d’Arguin dont étudie aussi les poissons[réf. nécessaire]. Toutefois, aucune trace ne semble exister de ses travaux scientifiques sur les oiseaux et les poissons du banc d'Arguin.

Fonctionnaire du ministère de l'Agriculture, il effectue, tardivement, une thèse de doctorat de l'École pratique des hautes études (EPHE) sur les poissons de Nouvelle-Calédonie de 2001 à 2004 [réf. nécessaire]. Après un bref retour au ministère de l'Agriculture à Paris, il est nommé coordinateur d'un programme orienté vers la protection et la gestion durable des récifs coralliens dans le Pacifique (" CRISP ") financé par l’Agence française de développement [réf. nécessaire], basé au Secrétariat de la Communauté du Pacifique (CPS, Nouméa) de 2005 à 2010. Il est ensuite affecté en Polynésie française en tant que conseiller scientifique du haut-commissaire de la République entre 2012 et 2016[réf. nécessaire].

Il est recruté comme directeur d’études par l’EPHE fin 2016 et est actuellement en poste à Perpignan à l'unité de service et de recherche CRIOBE où il s'intéresse à l’écologie comportementale des requins[réf. nécessaire].

Diplômes[modifier | modifier le code]

Contributions scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Auteur d'articles scientifiques dans les disciplines de l’écologie marine, de l’anthropologie, de l’économie de l’environnement et de la physiologie de l’apnée [réf. nécessaire].
  • Avec J.D.C. Linnell, chercheur norvégien, il tente d'expliquer les motivations des grands requins qui mordent des humains[3]. Selon ces deux auteurs, les morsures de prédation sur les humains seraient le fait de certains grands requins particulièrement audacieux (« déviants ») et les facteurs environnementaux ne seraient que secondaires [3]. Ce que ces auteurs appellent un animal au comportement « déviant » n'est toutefois pas clairement expliqué, sinon par une forme de raisonnement tautologique qui définit le « déviant » par le fait qu'il a mordu un humain[4]. Cette critique s'applique aussi à une étude réalisée par E. Clua et co-auteurs sur le comportement du requin-citron en Polynésie française[5]. Dans une interview au magazine Samachar Central, J.D.C. Linnell a finalement admis qu'il n'était pas spécialiste des requins [6].
  • Des doutes sérieux sont émis quant à la rigueur des travaux d'E. Clua sur le requin-citron en Polynésie française : "Les principaux problèmes sont l'absence de témoins, l'utilisation de termes non définis pour caractériser les comportements observés et des affirmations non étayées" [5].
  • Un cas de méconduite scientifique concernant E. Clua et son co-auteur B. Séret est signalé en 2015[7] à propos d'un article publié par ces deux auteurs en 2010 [8].

Contributions télévisuelles[modifier | modifier le code]

  • 2000 : auteur et cadreur sous-marin pour : “Chasses croisées aux Açores” – Documentaire TV (26’) - Réalisateur: Djamel Tahi – Production: Gédéon production – Diffusion: La cinquième.
  • 2003 : cadreur sous-marin pour : “Vautours des mers”– Documentaire TV (52’). Production: Saint Thomas Production & CANAL+ & Discovery channel – Diffusion: ARTE france.
  • 2009 : acteur dans: “Un Océan, des dizaines d’îles et un peuple” – Documentaire TV (52’)- Réalisateur: Philippe Freling – Production: Merapi Production& RFO – Diffusion: France Ô.

Films[modifier | modifier le code]

  • 2002 : A bout de souffle. Documentaire de 20 min qui a obtenu la palme d’or (catégorie court-métrage) au Festival Mondial de l’Image sous-marine d’Antibes en 2002.
  • 2006: La chasse au service du lagon. - Documentaire TV (52 min) -Production: Grand Angle – Diffusion: Seasons.
  • 2009: Corail à tout prix. - Documentaire TV (26 min) -Production: Nouvelle-Calédonie Première – Diffusion: France Ô.
  • 2010: Petit poisson deviendra grand. - Documentaire TV (26 min) -Production: Nouvelle-Calédonie Première – Diffusion: France Ô.
  • 2010: L’île au dollar fish. - Documentaire TV (26 min) -Production: Nouvelle-Calédonie Première – Diffusion: France Ô.
  • 2011: Chesterfield: oasis de la Mer de Corail avec C. Pétron – Documentaire TV (52 min) - Production: Cinémarine Polynésie – Diffusion: ARTE Allemagne et USHUAIA TV.
  • 2012: La passe de tous les dangers – Documentaire TV (52 min) - Production: Cinémarine Polynésie – Diffusion: Planète Thalassa.
  • 2013 : Plasticos. Film humoristique de 5 min qui a obtenu le prix du jury au Festival Mondial de l’Image sous-marine de Marseille en 2013.

Divers[modifier | modifier le code]

  • 2001 : « La chasse sous-marine moderne », avec F. Grosvalet, éditions Amphora. 335 pp. Ré-éditions en 2014 et 2018.
  • 2002 : « Death of a blue princess ». In « Whales and Dolphins – Cetacean world guide » - IKAN collection - Debelius edition – 305 pp. pp 45–51.
  • 2015 : « Requins d’Océanie : Eco-anthropologie d’un prédateur marin » avec J. Guiart, Edition Te Pito Te Fenua, 2de édition. Papeete. 230 pp. + 105 illustrations.
  • 2015 : « L’entraînement à l’apnée : approche pratique ». In « L’apnée : De la théorie à la pratique ». Ed. Presses Universitaires de Rouen et du Havre. 2e édition. Chap. 2: 327-376.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Clua, Ajout d'un complément protéique pour l'utilisation des déchets de banane dans le processus d'alimentation des porcs à dos de selle dans le Commonwealth de la Dominique (Antilles)., Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, , 80 p.
  2. Paul Ussion, « Des initiatives très discutables sur le plan de l'éthique », Chien Bleu, no 120,‎ , p. 3
  3. a et b (en) Eric Clua et John D C Linnell, « Individual shark profiling: an innovative and environmentally responsible approach for selectively managing human fatalities », Conservation Letters 12, vol. 12,‎ , e12612 (DOI 10.1111/conl.12612).
  4. Christopher L. Pepin-Neff, « A response to Clua and Linnell », Conservation Letters, vol. 12,‎ , e12626
  5. a et b Juerg M. Brunnschweiler et Jonathan McKenzie, « Baiting sharks for marine tourism: Comment on Clua et al. (2010) », Marine Ecology Progress Series, vol. 420,‎ , p. 283-284 (lire en ligne)
  6. (en) Mike Wilson, « "One of them figures out we’re a free lunch": What to do with problem sharks », Samachar Central,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Tirard P., Maillaud C. et Borsa P., « Fatal tiger shark, Galeocerdo cuvier attack in New Caledonia erroneously ascribed to great white shark, Carcharodon carcharias. », Journal of Forensic and Legal Medicine, vol. 3,‎ , p. 68-70
  8. (en) Clua E. et Séret B., « Unprovoked fatal shark attack in Lifou Island (Loyalty Islands, New Caledonia, South Pacific) by a great white shark, Carcharodon carcharias. », American Journal of Forensic Medicine and Pathology, vol. 31,‎ , p. 281-286

Liens externes[modifier | modifier le code]