Équation de Haldane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'équation de Haldane décrit, dans le cas d'une enzyme qui catalyse réversiblement (dans les deux directions de la réaction) la transformation d'un substrat en produit, la relation qui existe entre les paramètres cinétiques de l'enzyme et la constante d'équilibre de la réaction[1]. Elle est démontrée pour la première fois en 1930 dans le livre Enzymes de John Burdon Sanderson Haldane[2],[3].

Cette équation explique que certaines enzymes peuvent être de « meilleurs » catalyseurs (en termes de vitesses maximales) dans une des deux directions de la réaction[4].

A chaque hypothèse de mécanisme correspond une équation de Haldane particulière[5].

Démonstration dans le cas d'un modèle cinétique simple[modifier | modifier le code]

En faisant l'hypothèse du mécanisme ci-dessous

la vitesse stationnaire initiale de la réaction est

La vitesse est positive si la réaction se déroule de la gauche vers la droite () et négative dans le cas contraire.

L'équilibre est atteint si , ce qui se produit si . Cela montre que la thermodynamique impose une relation entre les quatre constantes de vitesse.

Les valeurs des vitesses initiales maximales dans le sens aller et retour (forward/backward), obtenues quand , d'une part, et , d'autre part, sont et , respectivement.

Le rapport des vitesses maximales dans les deux sens est égal à  ; il n'est pas égal à la constante d'équilibre : cela implique que la thermodynamique (la valeur de la constante d'équilibre) ne détermine pas le rapport des deux vitesses maximales.

À partir des équations des vitesses initiales maximales dans le sens aller et retour, il est aussi possible d'exprimer les deux constantes de Michaelis et .

L'équation de Haldane est : .

Elle montre que la thermodynamique contraint le rapport entre les constantes de spécificité (en) () aller et retour, et non pas le rapport des vitesses maximales .

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fersht, Alan, Structure and mechanism in protein science : a guide to enzyme catalysis and protein folding, W.H. Freeman, (1998 printing) (ISBN 978-0-7167-3268-6 et 0-7167-3268-8, OCLC 39606488, lire en ligne)
  2. (en) John Burdon Sanderson Haldane, Enzymes, Longmans, Green, (lire en ligne)
  3. (en) John Burdon Sanderson Haldane, Enzymes, MIT Press, , 235 p. (ISBN 978-0-262-58003-8, ASIN 0262580039)
  4. (en) Athel Cornish-Bowden, Fundamentals of Enzyme Kinetics, Portland Press,

    « Some enzymes are much more effective catalysts for one direction than the other. As a striking example, the limiting rates of the forward reaction catalyzed by methionine adenosyltransferase is about 105 greater than that for the reverse direction, even though the equilibrium constant is close to unity (page 53). »

  5. Segel, Irwin H., 1935-, Enzyme kinetics : behavior and analysis of rapid equilibrium and steady state enzyme systems (ISBN 978-0-471-77425-9, 0-471-77425-1 et 0-471-30309-7, OCLC 1094995, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]