Émile Molinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Molinier
Molinier, Emile.jpg
Émile Molinier en 1900.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Œuvres principales
Collection du baron Albert Oppenheim, tableaux et objets d'art (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Louis Marie Émile Molinier est un conservateur et historien de l'art français, né le à Nantes et mort le à Paris.

Parcours[modifier | modifier le code]

Sur les traces de son frère Auguste, Émile Molinier intègre l'École des chartes. Il y rédige une thèse d'histoire médiévale intitulée Étude sur la vie d'Ernoul, sire d'Audrehem, maréchal de France qui lui permet d'obtenir le diplôme d'archiviste paléographe en 1879[1]. Il travaille d'abord au cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale avant de rejoindre le musée du Louvre, où il exerce la fonction de conservateur des objets d'art, nouvellement créée. Il publie des ouvrages sur les vitraux, les céramiques, les émaux et le mobilier et y organise de grandes expositions. Spécialiste de l'art décoratif français, il a rédigé le premier catalogue de la Wallace Collection, au moment de son ouverture[2].

De 1892 à 1894, il est rédacteur en chef de la revue L'Art.

Œuvres (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. École des Chartes, promotion 1879
  2. E. Molinier, La Collection Wallace : meubles et objets d'art français des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris : E. Lévy, 1902, 2 vol.

Liens externes[modifier | modifier le code]