Émile Deyrolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deyrolle.
Émile Deyrolle
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo d'Émile Deyrolle en 1870 à 32 ans
Naissance
Paris (France)
Décès
Paris (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Domaines Édition

Émile Deyrolle est un entomologiste et éditeur français, né en 1838 à Paris et mort en 1917 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Deyrolle fait partie de la lignée commencée à Bruxelles par Jean-Baptiste Deyrolle qui a contribué au succès de la taxidermie dans les museums et auprès du grand public au XIXe siècle, et dont la vogue date du commerce lancé par la Maison Verreaux[1].

Il reprend en 1866 le magasin d'objets liés à l'histoire naturelle Deyrolle fondé par son père Achille Deyrolle en 1831. Il gère d'immenses ateliers de menuiserie, de taxidermie et de verreries à Auteuil, 9 rue Chanez[2].

En 1888, il installe ses bureaux et son magasin au 46 rue du Bac, dans l'ancien hôtel particulier de Samuel Bernard (fils du banquier de Louis XIV). Un catalogue régulièrement mis à jour présente la liste illustrée du matériel scientifique, des pièces de taxidermie et d'ostéologie, du mobilier scolaire et des planches murales mis en vente sur place ou par correspondance. Des spécimens franco sont envoyés sur demande.

Sa maison d'édition crée et diffuse les planches et cartes murales en couleurs du Musée scolaire français qui vont être affichées dans toutes les salles de classe de l'école primaire pendant un siècle : elles se caractérisent par leur précision scientifique, la qualité de la vulgarisation, leur lisibilité et la mise en page artistique. De nombreux artistes ont été sollicités et ont participé à cette encyclopédie scolaire de leçons de choses en images[3].

Émile Deyrolle est un des contributeurs de la revue La Nature. Il publie de nombreux ouvrages scientifiques très techniques, comme cette étude de Paul Gaubert (1845-1948) sur la calcite[4]. En 1892, il édite Oiseaux dans la série Histoire naturelle de la France[5]. En 1896, il publie l'Histoire naturelle élémentaire[6].

Il remporte une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1900[7].

Ses leçons de choses viennent de faire l'objet d'une réédition sous la forme d'un coffret de luxe[8].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Piotr Daszkiewicz, « La maison Verreaux au XIXe siècle à Paris, plaque tournante des collections naturalistes mondiales », sur Sauvages dans la ville. De l'inventaire naturaliste à l'écologie urbaine, (consulté le 24 mars 2016), p. 111-129.
  2. « Catalogue de Micrographie Les Fils D'Émile Deyrolle » (consulté le 24 mars 2016)
  3. Deyrolle, « Les planches anciennes (Deyrolle depuis 1831) », (consulté le 23 mars 2016)
  4. Minéralogie disponible sur Gallica
  5. Émile Deyrolle, « Oiseaux », Histoire naturelle de la France, tome 3, Deyrolle, naturaliste, (consulté le 24 mars 2016), p. 444.
  6. Histoire naturelle élémentaire disponible sur Gallica
  7. « Naissance : la famille Deyrolle » (consulté le 24 mars 2016)
  8. Émile Deyrolle, Leçons de choses tomes 1 et 2 : Coffret Deyrolle, Michel Lafon, (ISBN 9782749923413).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Émile Deyrolle » (voir la liste des auteurs).
  • Jean Lhoste (1987). Les Entomologistes français. 1750-1950. INRA Éditions : 351 p.
  • Jacques-Marie-Frangile Bigot 1868 Guide de l'amateur d'insectes : comprenant les généralités sur leur division en ordres, l'indication des ustensiles et les meilleurs procédés pour leur faire la chasse, les époques et les conditions Société entomologique de France. Édition: 3e éd., rev., cor. et augm. Paris : chez Deyrolle Texte en ligne

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Deyrolle est l’abréviation botanique standard de Émile Deyrolle.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI