Élisabeth-Éléonore de Brunswick-Wolfenbüttel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Élisabeth-Éléonore de Brunswick-Wolfenbüttel
Image dans Infobox.
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
MeiningenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Elisabeth Eleonore von Braunschweig-WolfenbüttelVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Johann Georg Herzog von Mecklenburg-Mirow (d) (depuis )
Bernard Ier de Saxe-Meiningen (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Antoine-Ulrich de Saxe-Meiningen
Eleanoer Friederike von Sachsen-Meiningen (d)
Wilhelmine-Louise de Saxe-Meiningen (d)
Élisabeth de Saxe-Meiningen (en)
Anton August von Sachsen-Meiningen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Élisabeth-Éléonore de Brunswick-Wolfenbüttel ( à Wolfenbüttel à Meiningen) est la fille aînée du duc Antoine-Ulrich de Brunswick-Wolfenbüttel et sa femme Élisabeth-Julienne de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Norbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élisabeth-Éléonore est mariée deux fois. Le à Wolfenbüttel, elle épouse le prince Jean Georges de Mecklembourg, mais il meurt cinq mois plus tard. Le à Schöningen, elle épouse le duc Bernard Ier de Saxe-Meiningen. C'est un mariage heureux, bien qu'elle ne partage pas son intérêt pour l'alchimie et de l'armée. Élisabeth-Éléonore est très portée sur la musique et a visiblement stimulé l'intérêt pour la musique et la littérature chez son mari.

Après la mort de son mari, elle règne avec son beau-fils Ernest-Louis Ier de Saxe-Meiningen et son ministre von Wolzogen, dans une quête de domination, en ignorant le souhait de Bernard que ses fils se partagent le pouvoir. Cela conduit à 30 ans de conflits entre frères, au cours desquels Élisabeth-Éléonore soutient son beau-fils Ernest-Louis, contre son propre fils Antoine-Ulrich de Saxe-Meiningen. Ce dernier épouse morganatiquement Philippine Élisabeth Cäsar, qui n'est pas d'origine noble. Élisabeth-Éléonore s'est comportée très froidement à son égard.

Au cours du règne de Ernest Louis Ier, Meiningen devient un centre de culture musical, en grande partie grâce à Élisabeth-Éléonore. Les conflits familiaux l'ont poussée à se retirer de la vie publique et à aller vers la religion. Elle écrit plusieurs hymnes.

Héritage[modifier | modifier le code]

Le palais Elisabethenburg à Meiningen est nommé en son honneur.

Famille[modifier | modifier le code]

De son mariage avec Bernard Ier, elle a eu cinq enfants:

  1. Élisabeth-Ernestine ( à Meiningen - à Gandersheim), Abbesse de Abbaye de Gandersheim (1713-1766).
  2. Éléonore-Frédérique ( à Meiningen - à Meiningen), religieuse à Gandersheim.
  3. Antoine-Auguste ( à Meiningen - à Meiningen).
  4. Wilhelmine-Louise ( à Meiningen -; à Bernstadt), marié le à Charles, duc de Wurtemberg-Bernstadt.
  5. Antoine-Ulrich de Saxe-Meiningen ( à Meiningen - à Francfort).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]