Élection présidentielle yéménite de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Yémen
Image illustrative de l'article Élection présidentielle yéménite de 2012

L'élection présidentielle yéménite s'est déroulée le [1], suite à la contestation nationale sur la manière de gouverner d'Ali Abdallah Saleh. Un accord de transfert du pouvoir est alors mis en place prévoyant le départ du président Saleh[2], son vice-président Abd Rab Mansour Hadi lui succédant et une élection présidentielle devant se tenir[3].

Abd Rab Mansour Hadi est le seul candidat à cette élection. Il ne lui est pas nécessaire d'obtenir un quelconque quota de voix ; il sera élu s'il obtient au moins une voix[4]. Le scrutin est ainsi décrit comme « symbolique »[5].

L'élection a été entachée de violences. À Aden, « la moitié des bureaux de vote » auraient été fermés en raison d'attaques de séparatistes, qui ont pris le contrôle de certains de ces bureaux, « incendiant des urnes et des bulletins ». Dans d'autres, des militaires assurent la sécurités. Des échanges de tirs ont fait quatre morts : un enfant de dix ans, un policier, un soldat, et un autre homme sans plus de précision[5].

Abd Rab Mansour Hadi est déclaré vainqueur à 99,8 % le [6] et prête serment devant le Parlement le lendemain[7].

Le , Ali Abdallah Saleh cède officiellement le pouvoir à son successeur Abd Rab Mansour Hadi[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]