Églises en bois de Maramureș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ensemble « Églises en bois du Maramureș » *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Église de la Nativité et de la Vierge à Ieud
Église de la Nativité et de la Vierge à Ieud
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Subdivision Județ de Maramureș
Type Culturel
Critères (iv)
Numéro
d’identification
904
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1999 (23e session)
Localisation des églises classées du județ de Maramureș
Localisation des églises classées du județ de Maramureș
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les églises en bois du Maramureș en Transylvanie septentrionale, dans le județ de Maramureș sont un ensemble classé de huit hautes bâtisses de différentes périodes et localisations, aux solutions architecturales audacieuses. Ce sont d'étroites constructions de bois présentant à leur extrémité occidentale un clocher muni d'une simandre, parfois d'une cloche ou d'une horloge. Elles ont été construites ou reconstruites entre le XVIe et le XIXe siècle.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Ces églises classées se situent dans le Județ de Maramureș, dans la région de la Transylvanie, en Roumanie. Elles sont l'expression locale de la civilisation montagnarde valaque des Carpates. Elles existaient, sous les mêmes noms et consécrations, bien avant la construction des bâtisses actuelles, mais le bois étant une matière périssable, chaque église était reconstruite en moyenne tous les quatre ou cinq siècles. Certaines ont des fondations en pierre.

Ces huit églises sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999, mais il en existe bien d'autres de la même facture, comme celle du plus ancien centre monastique maramuréchois, celui de Săpânța-Peri, stavropégie reconnue en 1381 par Néilos Kérameus, patriarche de Constantinople, et dont l'exarchat s'étendait jadis sur les régions voisines du Bereg, de Satu Mare, Sălaj, Ciceu et Bistrița. On estime le nombre total des églises en bois du Maramureș à une quarantaine, et au moins autant se trouvent dans la partie nord de l'ancienne Marmatie, en Ruthénie, dans ce qui est aujourd'hui l’Ukraine subcarpatique. De telles églises en bois, matériau localement abondant, sont en fait typiques de la chaîne des Carpates non seulement en Roumanie mais aussi en Slovaquie, Pologne et Ukraine, et ont également été inscrites, mais en ordre dispersé, au patrimoine mondial de l'UNESCO, en 2003 en Pologne[1], en 2008 en Slovaquie[2] et en 2013 en Ukraine et Pologne orientale[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sessions de l'UNESCO[modifier | modifier le code]