Église de la Naissance-de-Saint-Jean-Baptiste d'Ouglitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église de la Naissance-de-Saint-Jean-Baptiste
Image illustrative de l’article Église de la Naissance-de-Saint-Jean-Baptiste d'Ouglitch
Vue de l'église
Présentation
Nom local Церковь Рождества Иоанна Предтечи
Culte Orthodoxe
Rattachement Éparchie de Yaroslavl et Rostov
Fin des travaux 1689
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Oblast de Iaroslavl
Ville Ouglitch
Coordonnées 57° 31′ 30″ nord, 38° 18′ 33″ est

Sur les autres projets Wikimedia :

Livre sur l'enfant-martyr Ivan Nikiforovitch Tchepolosov

L'église de la Naissance-de-Saint-Jean-Baptiste (en russe : церковь Рождества Иоанна Предтечи) est une église orthodoxe d'Ouglitch, un édifice architectural construit en 1689-1690[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est située au bout de la rue Spasska à côté du Monastère de la Résurrection, le long de la Volga. Elle a été édifiée grâce aux dons du riche marchand d'Ouglitch Nikifore Tchépolosov en souvenir de l'assassinat de son fils martyr Ivan Nikiforovitch par son intendant Roudak. L'édifice est remarquable par son clocher à pyramide ajourée et son porche robuste soutenu par quatre colonnes pansues[2] Cinq dômes dominent l'église. Un réfectoire et un clocher à l'entrée complètent l'ensemble. La décoration est de riches carreaux de porcelaine. L'église est représentée par le peintre Nicolas Roerich dans son tableau "Ouglitch".

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ярославская область. Путеводитель в серии «Ле пти фюте», издательство «Авангард», (Oblast de Iaroslavl. Guide des éditions « Avantgarde »
  • Рапов, Михаил Александрович (M. A Rapov). Récits sur les pierres de Iaroslavl. Ярославль: Édition de la Haute-Volga. — 1965.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Il existe une autre église dédiée à Saint-Jean-Baptiste au Monastère Alekseievski à Ouglitch (église de la Décollation de Jean-Baptiste)
  2. Louis Réau, L'Art russe des origines à Pierre le Grand, Henri Laurens, éditeur, Paris 1920