Église Saint-Aubin de Bray-en-Cinglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Aubin de Bray-en-Cinglay
Image dans Infobox.
Vue extérieure de l'église
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
culte
Construction
Propriétaire
propriété de la commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Calvados
voir sur la carte du Calvados
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'église Saint-Aubin de Bray-en-Cinglais aussi orthographiée église Saint-Aubin de Bray-en-Cinglay est une église catholique située à Fontaine-le-Pin, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français du Calvados, sur le territoire de l'ancienne commune de Bray-en-Cinglais, rattachée à Fontaine-le-Pin en 1835.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice date du XIIe et du XIIIe siècle[1]. Selon le site de la fondation du patrimoine, l'église est datée des XIIIe, XIVe et XVIIIe[2].

L'église était placée sous le patronage de l'abbaye de Sainte-Barbe-en-Auge[3].

L'édifice est inscrit le au titre des monuments historiques[4], puis en totalité le [1].

Description[modifier | modifier le code]

« L'église a peu de caractère », selon Arcisse de Caumont[5].

La partie la plus ancienne de l’édifice est une portion du mur du chœur qui offre une fenêtre très étroite de la fin du XIIe - début du XIIIe[5]. Une partie de l'édifice date du XIVe et la tour date, selon Arcisse de Caumont, du XVe ou du XVIe[5]. Le chœur est moderne[6]

La cloche provient de l’église de Fontaine-le-Pin, qui a été détruite.

Une Vierge à l'Enfant du XVIe siècle est classée à titre d'objet[7].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 2, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 244-245

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]