Union des Églises évangéliques libres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Église évangélique libre)
Aller à : navigation, rechercher
Union des Églises évangéliques libres
Acronyme UEEL
Mouvement Christianisme évangélique
Siège Toulouse, France
Territoire France
Dirigeant Vincent Mieville
Fondateur 1849
Fondation 1945
Membres 5,000
Églises membres 52
Site Web ueel.org

L'Union des Églises évangéliques libres de France est une dénomination chrétienne évangélique. Son siège est basé à Toulouse, en France. Le dirigeant de cette dénomination est Vincent Mieville.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans le bouillonnement général qui suit la révolution de 1848, une assemblée générale du protestantisme réformé se réunit pour proposer une modification du Concordat[1]. Les discussions préparatoires, qui touchaient la question de la séparation de l'Église et de l'État, sont rendues caduques puisque le gouvernement reconduit le Concordat. C'est finalement sur la nécessité d'une base doctrinale pour l'Église réformée que l'essentiel du débat se porte.

Les libéraux ne veulent aucune confession de foi, les orthodoxes en désirent une, mais pas au prix d'une division de l'Église. Seuls quelques hommes dont Frédéric Monod, pasteur à Paris, et Agénor de Gasparin, soutiennent qu'il faut confesser sa foi même si l'unité doit en pâtir[2]. L'assemblée refusant de trancher, ils démissionnent et appellent ceux qui croient que l'Église doit confesser clairement sa foi, à les rejoindre. Frédéric Monod voit son espérance déçue car c'est une toute petite minorité qui le suit ; il se trouve dans l'incapacité de constituer une Église réformée évangélique[3].

Les Réformés démissionnaires sont alors rejoints par des Églises indépendantes et des postes d'évangélisation ; c'est cette alliance qui donne naissance à l'Union des Églises évangéliques libres de France. Le synode constituant se termina le 1er septembre 1849[4].

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

L'Union des Églises évangéliques libres de France compte 52 églises, réparties principalement dans le sud de la France et en région parisienne, et environ 2 400 membres professants et 2500 sympathisants[5].

L'Union des Églises évangéliques libres de France est associée au Conseil national des évangéliques de France (CNEF) et également membre de la Fédération protestante de France (FPF).

Au niveau international, elle est membre de la Fédération internationale des églises évangéliques libres (IFFEC).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Franck Poiraud, Les évangéliques dans la France du XXIe siècle, Éditions Edilivre, France, 2007, page 36
  2. Sébastien Fath, Une autre manière d'être chrétien en France: socio-histoire de l'implantation baptiste, 1810-1950, Éditions Labor et Fides, France, 2001, page 52
  3. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, page 122
  4. Richard J. Helmstadter, Freedom and Religion in the Nineteenth Century, Stanford University Press, États-Unis, 1997, page 242
  5. UEEL, Aujourd’hui, Site web officiel, France, consulté le 7 janvier 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]