Véronique Le Ru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Véronique Le Ru est une philosophe française, agrégée de philosophie et maître de conférences à l’Université de Reims. Spécialiste de l'âge classique, elle a fait son doctorat sur d'Alembert et son habilitation à diriger des recherches sur la réception du cartésianisme en France, entre 1650 et 1750.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Le Rond d’Alembert philosophe, Paris, Vrin, 1994.
  • La Crise de la substance et de la causalité – des petits écarts cartésiens au grand écart occasionnaliste, Paris, CNRS Éditions, 2003.
  • Voltaire newtonien, Paris, Vuibert-Adapt, 2005.
  • Subversives Lumières : l’Encyclopédie comme machine de guerre, Paris, CNRS Éditions, 2007.
  • La Vieillesse. De quoi avons-nous peur ?, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2008.
  • La Nature, miroir de Dieu - L'ordre de la nature reflète-t-il la perfection du créateur ?, Paris, Vuibert-SFHST, 2009.
  • Présentation et annotations du Philosophe ignorant de Voltaire, Paris GF, 2009.
  • La science et Dieu - entre croire et savoir, Paris, Vuibert-Adapt, 2010.
  • Le temps, la plus commune des fictions, Paris, PUF, 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]